Forum sur le dissentiment spirituel et la Voie Sinistre
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Lucifer & Satan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Abraxas
Arrivant
Arrivant


Nombre de messages : 12
Age : 39
Localisation : Düsseldorf
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Lucifer & Satan   Ven 13 Avr - 22:50

Bonjour,

J’aimerais vous faire partager un ensemble de textes que j’ai posté sur mon propre forum, la version que vous avez sous les yeux est un amalgame de plusieurs posts. Je l’ai déjà posté sur plusieurs forum, mais je suis sur qu’ici il trouvera un « écho » tout particulier. Chaque version est à chaque fois un peu plus complète.

Ce texte ce veut avant tout une présentation « neutre » et purement scolaire de ce personnage, en particulier dans la tradition judéo-chrétienne.

Vous me pardonnerez les nombreuses fautes de frappes et d’orthographe inévitable quand on rédige un texte aussi long. Pour tout ceux qui auront donc le courage de lire ce post jusqu’au bout, sans scroller jusqu’à la fin pour ne regarder que les images…Je suis sur que vous apprendrez tout un tas de chose, comme moi j’en ai appris en rédigeant ce post (et croyez moi ca m’a pris du temps).. Bonne lecture…

Lucifer n’est pas satan.



Lucifer signifie en latin « porteur de lumière (lux) ». Ce nom a pour origine la traduction latine, dans la Vulgate, du Livre d'Isaïe 14 ; 12 par Saint Jérôme, qui traduisit le nom Heylel (nom de la planète Vénus en hébreu) par Lucifer

La religion chrétienne a fait ensuite un amalgame entre Satan (qui vient de l’hébreu et signifie l’adversaire et Lucifer qui vient du latin). Il n’y a dans la bible aucun texte qui laisse à penser que Lucifer soit le diable, la tradition judaïque considère que Heylel est un démon, c’est ce démon que St-jérome traduit par lucifer. L’amalgame entre les deux vient de la culture populaire est également de la chasse aux sorcières faite par l’inquisition.

Voir à ce sujet l’encyclopédie du judaïsme :
www.jewishencyclopedia.com/view.jsp?artid=612&letter=L

La chute de l’ange déchu

Dans la mythologie grecque on peut faire un parallèle avec la chute d’Héphaïstos (le vulcain romain) et la chute des titans précipités dans le tartare par Zeus (décrite par Hésiode).

On peut aussi faire un parallèle avec Phaéthôn (en grec « le brillant »), fils du soleil qui exauça un voeux de son fils et le laissa conduire le char du soleil, Phaéthôn ne put le conduire brûla la terre et fur tué par dieu, on parle de « la chute de Phaéthôn » comme dans le tableau suivant.



Ces différents mythes sont peut-être à l’origine de la „chute“ de Lucifer de la chrétienté, quoiqu’il faille peut-être aussi y voir une régurgence du mythe de la « chute des anges » tel que rapporté dans le livre d’énoch.


Chez les romains.


Chez les romains le mot Lucifer désigne vénus (la planète) on le retrouve entre autre dans les Géorgique de Virgile (III, 324-5). Le Lucifer des romains correspond dans la mythologie grecque au couple Éosphoros (« qui amène l'aube ») qu’on nomme aussi parfois Phosphoros (« qui amène la lumière »), vénus le matin, et son opposé Hespéros/Vesper qui désigne vénus le soir. Éosphoros/ Hespéros sont les fils d'Éos (l'Aube).

Quand les grecs se rendirent compte qu'Éosphoros et Hespéros n'étaient qu'un seul et même astre, ils perdirent toute signification et disparurent, leur tâche étant alors dévolue à Hermès (mercure chez les romains), le messager des dieux.

Je suppose que je n’ai pas besoin d’expliquer ici toute la signification qu’a bien pu avoir hermès dans l’ésotérisme aussi bien antique que moderne. Mais notons quand même que hermès est celui qui sait, celui qui amène la connaissance. Le parallèle « fait du sens » entre « le porteur de lumière » et le « messager des dieux ».


Parallèle avec l’abraxas gnostique


L’abraxas est un dieu représente par une tête de coq et des pâtes de serpent (traditionnellement mais il existe d’autre représentation). Hors mercure tient souvent le caducée (serpent entrelacé), les chaussures ailées et à parfois comme attribut le coq. Il y a ici cette idée ciel/terre, représentant la divinité dans son ensemble, où plutôt une passerelle entre le ciel et la terre, ce qu’est aussi hermès messager des dieux.

Rappelons encore que « mercure »» est le dieu du contrat chez les romain. Je ne sais pas vraiment de quels manière les romains faisait le culte de mercure, mais c’est peut-être une piste intéressante à suivre.

Une autre piste intéressante est la relation au culte solaire mithraique (abraxas est un dieu solaire, la somme des lettres en grec formant 365). On a vers 100 avant J-C une assimilation du culte mitraique dans la culture romaine, est une assimilation entre Appolon-Mithra-Hermes et Hélios.

Voir à ce sujet : http://perso.wanadoo.fr/spqr/mithra.htm

Pour le parallèle entre Mithra et abraxas voir le sujet que j’ai fait sur mon forum sur l’abraxas :

http://abrasax.alloforum.com/sujet-11765-0-2205-0-0-1-1212-1.html


La wicca

Sur la Wicca luciférienne on a un texte de référence, l’évangile des sorcières de Charles G.Leland (avec le livre des ombres de Gardner ce sont certainement les deux ouvrages de références pour cette religion).Voici quelques passages qui éclaireront encore plus ce mystère:


Citation :
il y a encore des personnes âgées dans le Nord de l’Italie qui connaissent les noms étrusques des douze dieux, et les invocations à Bacchus, Jupiter, et Venus, Mercure, et les anciens esprits, et en ville des femmes fabriquent d’étranges amulettes, sur lesquelles elles murmurent des sorts, tous connus au temps des romains, elles peuvent étonner même les instruits par leurs connaissances des légendes des dieux latins, mélangées avec le savoir que l’on peut trouver chez Cato ou Théocrite.

[…]

Le travail aurait pu se prolonger à l’infini en y ajoutant des cérémonies et des incantations qui font réellement partie des rites sorciers, mais on les retrouve tous ou presque dans mes travaux intitulés « Etruscan-Roman Remains » et « Legends of Florence»,

[…]

CHAPITRE I – COMMENT DIANE DONNA NAISSANCE A ARADIA (HERODIA)
[…]
Ceci est l’évangile (vangelo) des sorcières
Diane aimait profondément son frère Lucifer, le Dieu du Soleil et de la Lune, le Dieu de la Lumière (Splendor) qui était si fier de sa beauté que cela lui avait valu d’être expulsé du paradis.
De son frère Diane eut un enfant, une fille, à qui elle donna le nom de Aradia (Herodias)
[…]


Dans la mythologie romaine diane est la soeur jumelle d’apollon (dans le texte Lucifer), tout les deux dispense la lumière, apollon est assimilé au soleil (comme dans ce texte) et diane à la lune. Diane est aussi assimilé à Hécate (diane est la face éclairé de la lune, Hécate la face sombre), le culte de diane fut un des plus populaire depuis l’antiquité et fut poursuivi par la l’inquisition (en particulier le culte de diane mentionné dans le texte plus haut qu’on nomme „Diane Hérodiate“ puisque la mère et la fille ne sont en faite qu’une seul et même personne). Selon toute vraisemblance, les accusations de l’inquisition étaient grandement infondées, les aveux de sacrifices, de sabbat obtenus sous la torture de simple mensonges. Le culte de diane étant avant tout un culte de la fertilité remontant à l’antiquité, ce culte se perpétue aujourd’hui chez les Wiccans qui la nomme simplement „la déesse“ et que les celtes nommaient „Dana“ (le peuple celte nommaient les dieux Tuatha Dé Danann ce qui signifie peuple de Dana, on ne peut s’empêcher de penser au parallèle linguistique et symbolique évident avec diane).

On peut ici faire un parallèle avec l’Astarté egyptienne, qui dérive de l’Ishtar babylonienne, son culte est liés à la fertilité et à la fécondité, c’est la déesse de la guerre et de l’amour dans le mythe sumériens Inanna est appelé la souveraine du « grand royaume d’en haut », elle aussi traditionnellement associé à la planète vénus (comme Lucifer).

A l’opposé de diane ont a donc Lucifer, que certains Wiccan appelle „le dieu cornu“ ou encore„Cernunnos“ (issus de la mythologie celtique, Cernunnos est celui qui s’accouple avec la déesse mère), ce dieu cornu est adoré depuis l’antiquité dans plusieurs religion comme Diane c’est aussi un dieu de la chasse (on l’assimile aussi à Pan qui est le fils d’apollon) comme Diane/Dana, Cernunnos est un dieu de la fertilité, ce qui explique certainement certaine représentation phallique associés aux rites de la Wicca luciférienne, symbolique qui est souvent assimilés avec des pratiques sexuelles.



Pour revenir à notre Apollon/Lucifer, il est justement un des dieux les plus adoré de l’antiquité et un de ceux qui a des fonctions les plus polyvalente, c’est un dieu solaire (de la lumière solaire), de la chasse mais aussi de la divination, de la guérisons. Selon toutes vraisemblance c’est un dieu qui ne serait pas d’origine grec mais d’origine asiatique (c’est le fameux Mithra)

Le culte du couple Lucifer/Hécate de la Wicca luciférienne trouve donc ces racines dans des cultes populaires de divers peuples et de diverse époque. Ces deux cultes remontent aux racines de l’humanité , la désse-mère, ou symbole de la fertilité est une des premières icônes préhistorique retrouvé, de même le dieu-cornu une des première représentation murale de la préhistoire, l’apparition du culte dualiste désse mère/taureau apparaît vers 12.000 av JC. Chez les sumériens on a aussi le culte du taureau „Marduk“ et de la déesse mère.




Lucifer/Mithra

Vous ne savez peut-être pas mais une des grandes critique faite au christ « historique » est que celui-ci serait une copie de mythe ayant déjà existé et en particulier hercule et mithra.

Le parallèle Christ/Mithra est le plus frappant né tout les deux d’une vierge, ont douze disciple, accomplissent des miracles, ont été tué et ressuscité (comme tant d’autres, Osiris, Dionysos, Balder, Adonis etc..) sont les sauveur de l’humanité, porte de doux surnom de „lumière du monde“ et prêche une morale relativement proche l’une de l’autre.

Et pour couronner le tout la naissance de Mithra est fête le 25 décembre (jour le plus long de l’année) qui correspond au moment ou le soleil reprend ses droits sur la nuit, d’après la bible jésus serait plutot né vers avril (voir l’évangile de mathieu à ce sujet), le choix de l’église catholique de poser le 25 décembre comme naissance de jésus a été fait (comme de nombreux autre choix) dans le but de se substituer aux cultes paiens.

Anoter également que Mithra est le dieu du contrat comme mercure (hermes) chez les romains

On peut faire aussi un parallèle entre Mithra et l’abraxas gnostique. Au musée du Vatican on trouve cette statue magnifique de Mithra.



La encore l’idée bien présente de la dualité Terre/ciel représenté par les ailes et le serpent, la tête de lion est aussi une figure solaire et est reprise sur bon nombre d’amulette gnostique. Cela reprend cette idée d’un Mithra „médiateur“ entre le ciel et la terre, un messager. .

Conclusion lucifer n’est pas satan…

Donc, Lucifer n’est pas un ange, si vous lisez la bible il n’y a qu’une seul mention faite de Lucifer et c’est dans Isai 14.12, cette mention est du comme mentionné précédemment à la traduction de St-Jérome. Voici une traduction à partir du texte hébreu:

Citation :
Isai 14.12 Comment es-tu tombé des cieux, astre brillant*, fils de l’aurore ? Tu es abattu jusqu’à terre, toi qui subjuguais les nations !

Dans les texte il s’agit du roi de Babylone qui est comparé à un astre brillant (vénus) ici St-jérome le traduit en latin par „lucifer“

Satan non plus n’est pas un ange, le terme Satan désigne „l’adversaire“ dans la bible, c’est l’accusateur, le procureur là ou dieu est l’avocat. Dans la littérature juive il y a une assimilation avec Samael et Azael (qui comme l’indique le suffixe „el“ sont des anges „el“signifiant „dieu“).

Dans le nouveau testament on a la „chute“ de Satan décrite par Luc et jean:

Citation :
Luc.10.18
Et il leur dit : Je voyais Satan tombant du ciel comme un éclair.

Citation :
Apocalypse 12.9
Et le grand dragon fut précipité, le serpent ancien, celui qui est appelé diable et Satan, celui qui séduit la terre habitée tout entière, — il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui.

Donc il y a une assimilation faite à „samael“ l’ange avec „Satan“ qui lui même est assimilé au diable est dont le nouveau testament décrit la „chute“. La chute des anges rebelles décrites dans les textes de la mystique juive et dans le livre d’Énoch ne mentionne pas satan.

Lucifer n’est pas un ange déchu. Le Lucifer que nous connaissons nous vient de l’inquisition qui faisait déjà un amalgame entre Lucifer et le diable. Le diable ayant des cornes dans l’imagerie traditionnelle, les inquisiteurs ont reconnu dans le culte du dieu cornu des sorcières de l’époque, le culte du diable.



Mais alors qui est satan si ce n’est pas lucifer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://abrasax.alloforum.com/
Abraxas
Arrivant
Arrivant


Nombre de messages : 12
Age : 39
Localisation : Düsseldorf
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Lucifer & Satan   Ven 13 Avr - 22:51

Satan

Citation :
O toi, le plus savant et le plus beau des Anges,
Dieu trahi par le sort et privé de louanges,

O Satan, prends pitié de ma longue misère!
Charles baudelaire - Les litanies de Satan

Dans l’ancien testament

Satan est dérivé du terme hébreu ha-sathan - he shin teth noun ()- qui signifie l'Adversaire, tentateur, ennemi, c’est un terme usée dans la bible (ancient testament) avec la connotation général d’adversaire, que l’on applique a un ennemie dans une guerre (dans Roi 11.14-25 l’adversaire de Salomon est désigné par le mot Satan dans le texte hébreux), et à partir duquel se développe le concept de traître dans une bataille, de l’accusateur et plus généralement à toute opposant, il s’agit dans tout les cas d’un concept plus que d’une personne.

C’est dans le livre de Job que Satan apparaît pour la première fois en tant que personne, ensemble avec d’autres “être céleste” ou “fils de dieu” (les fils de dieu que l’on retrouve dans le texte du livre d’enoch éthiopiens), quand dieu lui pose la question d’où vient-il, il livre la réponse suivante.

Citation :
Job 1. 6 Or, les fils de Dieu vinrent un jour se présenter devant l'Éternel, et Satan vint aussi au milieu d'eux.

7. L'Éternel dit à Satan: D'où viens-tu? Et Satan répondit à l'Éternel: De parcourir la terre et de m'y promener.

La question et la réponse ainsi que le dialogue qui suit dans le livre de job caractérise Satan, comme un membre du tribunal divin qui surveille les activités humaines, mais avec le but maléfique de chercher les péchés des hommes et d’apparaître comme leur accusateur. Il est donc le procureur céleste, qui ne voit que le mal, car il persiste dans son opinion négative de Job après que celui-ci ait passé avec succès les épreuves que lui impose dieu.

De ce texte il parait évident que Satan n’a pas le pouvoir d’agir indépendamment, mais à besoin de la permission de dieu, dans l’ancien testament donc, il ne peut pas être considérer comme un “adversaire” de dieu, et le monothéisme du judaïsme de l’époque n’est pas plus dérangé par sa présence que par la présence d’autre entités célestes ou démoniaques.

On notera d’ailleurs que les premiers peuples sémites voyaient les démons comme des créatures de dieu, ce sont ceux qui sont envoyé pour punir les hommes, les anges ont parfois « pouvoir sur eux », mais aussi certains hommes d’exception comme Salomon, dont la légende raconte (issus du testament de Salomon) qu’il fabriqua le temple de Jérusalem en « dominant » les démons.




Dans les textes apocryphes

Cependant c’est dans les textes apocryphes qu’on trouve les histoires et les légendes qui ont le plus marqué l’imagination des lecteurs. Dans le livre de la sagesse (II.24) il est représenté en référence à la Genèse comme le créateur du mal, qui apporte la mort sur le monde.

D’après le livre d’enoch slavonnique (29.4), Sirach (21.27) et le livre de Daniel (même si il n’est pas nommé), Satan est le grand séducteur et celui qui tente Eve, il est chassé du paradis ensemble avec d’autre anges, c’est à partir de ce moment qu’il se nomme Satan, auparavant cet ange était Satanel (Livre d’enoch slavonique 31.3)

Citation :
Enoch 29. 3 And one from out the order of angels, having turned away with the order that was under him, conceived an impossible thought, to place his throne higher than the clouds above the earth, that he might become equal in rank to my power. 4. And I threw him out from the height with his angels, and he was flying in the air continuously above the bottomless
[...]
Enoch 31.1 Adam has life on earth, and I created a garden in Eden in the east, that he should observe the testament and keep the command. 2. I made the heavens open to him, that he should see the angels singing the song of victory, and the gloomless light. 3. And he was continuously in paradise, and the devil understood that I wanted to create another world, because Adam was lord on earth, to rule and control it. 4.The devil is the evil spirit of the lower places, as a fugitive he made Sotona (Diana) from the heavens as his name was Satanel , thus he became different from the angels, but his nature did not change his intelligence as far as his understanding of righteous and sinful things.


Dans le nouveau testament

C’est à partir de ce texte certainement que ce fonde jean quand il écrit son apocalypse et parle de Satan comme dirigeant une armée d’anges rebelles qui sera vaincu par l’ange Michael.

Citation :
Apocalypse 12.9
Et le grand dragon fut précipité, le serpent ancien, celui qui est appelé diable et Satan, celui qui séduit la terre habitée tout entière, — il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui.



On peut identifier Satan également à Asmodée (dans le livre de Tobie), et comme chef des Satans il porte parfois le nom de Samael. Il est certainement présent dans d’autres textes apocryphes, mais il est difficile à identifier au vu des nombreuses versions et traductions qui ont certainement enlevé une partie du sens de ces textes.

Dans le nouveau testament il porte le nom de “diable”, si Satan vient de l’hébreux, diable vient du grec “diabolos” qui signifie “celui qui divise”, c’est donc avant tout une histoire de traduction et il ne fait pas de doute que le Satan hébreux et le diable grec ne font qu’un. Matthieu parle aussi de Beelzebuth et de Belial (qu’on peut aussi comparer à Samael voir plus bas)

Il faut bien voir que la mythologie grecque a profondément marqué le diable du Nouveau Testament, on peut faire en particulier un parallèle avec Hermès (qui est aussi le dieu des voleurs et celui qui mène les morts dans l'Hades) mais surtout son fils, Pan. C’est de Pan en effet que nous vient la représentation classique chrétienne du diable: les sabots, les cornes, le bouc, les pattes velues et l'odeur pestilentielle. Satan hérite en outre de sa dimension de personnification du désir sexuel, en particulier sous l'influence de la vision de la sexualité de saint Augustin qui associe la sexualité au démon, les artistes se tourneront vers Pan comme source d'inspiration pour la représentation du démon.



Le diable de la chrétienté est un instrument politique. Les premières communautés chrétiennes utilise la figure classique du démon pour décrédibiliser leurs adversaires. L'Empire romain, premier persécuteur est le premier à se voir qualifier de “légion du démon” et le parallèle fait entre “Néron” et la bête de l’apocalypse n’est pas tire de nulle part (voir le post sur le 6 juin 2006). Cette pratique se généralisera pour s'étendre au sein même de l'Église à tous ceux dont la vision ne coïncide pas avec celle de l’église. L'accusation d'hérésie est fréquente et sous-entend une inspiration démoniaque elle verra naître l’instrument de répression le plus terrible de l’histoire de la chrétienté, l’inquisition. Les errements des autres chrétiens ne peuvent en effet s'expliquer que par l'intervention du « prince des menteurs ». Ainsi les gnostiques, les bogomils, les cathares et même les templiers seront accusés de pratiquer des rites sataniques (a noter que la croyance des gnostiques et des cathares en un “démiurge” créateur de l’univers matériel ne ferras que renforcer cette idée de culte satanique).



Samael et les anges déchus

Samael est “le prince des démons” dans la littérature talmudique et post-talmudique, il apparaît comme un accusateur, un séducteur et un destructeur. Son nom signifie littéralement “le venin de dieu” et il est identique à l’ange de la mort, qui domine les hommes avec une goutte de poison. Dans le deutéronome il est le “chef des Satans” ce qui rejoint le sens de “prince des démons” donné par Matthieu (9.34), sa description est précise, il vole dans les airs comme un oiseau et à 12 ailes (alors que les anges “classiques” n’en ont que 6) et commande une armée de démons.

Il est identifié avec le serpent de la genèse, le désir charnel et l’ange de la mort, on le compare souvent à “Bélial”. Dans l’apocalypse grec de Baruch, il descend du ciel pour séduire le premier couple d’humain et plante la vigne, l’arbre interdit du paradis. Les légendes issus des textes apocryphes (livre d’énoch entre autre) lui attribut la responsabilité de la chute des anges du paradis, et comme femme Lilith (la première femme, égale d’Adam selon les légendes de la mystique juive).

Samael est une figure très présente dans les écrits kabbalistique du moyen age, en tant que chef des démons et magicien, Samael est utilisé dans la préparation d’amulette, il préside au second solstice et au troisième jour de la semaine selon le Sefer Raziel. Dans ces amulettes il est représenté comme ange de la mort, Eve est supposé avoir été enceinte de lui (de Caïn) et les kabbalistes ajoute nombre de détails à cette légende.



Les anges déchus sont traditionnellement Samhazai et Azael dont la chute est compté dans le Targum du pseudo-jonathan, ils apparaissent comme les “nephilim” (les géants). Ces anges se nomment aussi "Harut" et "Marut" dans l’islam (voir surate II. 32, VII. 11, XV. 29, XXXVIII. 73) à noter que l’islam parle de sheitans comme de démons et de Sheitan comme le diable.


La chute de ces anges est causé par l’amour pour une femme nommé istar (ou encore esther), ces anges voyant les reproches de dieu sur la corruption des hommes descendirent volontairement sur terre pour prouvé à dieu que la faiblesse de l’homme était seul cause de son immoralité, alors que des anges sur terre ne serait pas immoraux. La descente sur terre fut l’occasion pour eux de découvrir les passions humaines et en particulier pour les femmes des hommes (voir également le livre d’énoch qui décrit la même histoire). Une fois sur terre il enseignèrent aux hommes le maniement des armes, la magie et aux femmes les artifices et le maquillage, Samhazai enseigna a esther le nom ineffable de dieu (Yhwh) qui lui permettait de se rendre au paradis. À l’annonce imminente du déluge Shamhazai se repend et reste entre ciel et terre alors que Azael reste sur terre ou il continue encore ces mauvaise oeuvres. D’après la légende Samael était le chef de ces anges “déchus” (Samiaza dans le livre d’enoch ou Azael est aussi mentioné).

Citation :
When God became angry at the children of men because of their idolatry in the time before the Flood, the two angels Shamhazai and Azael arose and said: "Lord of the world, said we not unto Thee at the foundation of the world, 'Man is not worthy that thou shouldst be mindful of him'?" God answered them: "It is plain and manifest to me that if ye should dwell on earth, evil passion would rule you, and ye would be still baser than they." Thereupon the angels besought permission to live among mankind and to hallow the name of God upon earth. This was granted them; but when they had descended from heaven to earth, they could not restrain their infatuation for the beautiful daughters of men. Shamhazai became enamored of a maiden named Ishar; but when he asked her to return his love, she declared that she would do so only on condition that he reveal to her the name of God ("Shem ha-Meforash"), by which he was able to ascend to heaven. When, however, he revealed the name to her, she uttered it, and at once ascended to the sky. The baffled Shamhazai married another woman; by her he had a son named hiya or Ahiyah, who became the father of Sihon and Og.

When Shamhazai heard that God was about to bring the Flood upon the world, he was in agony for his children's sake, and for penance suspended himself head downward from the sky, remaining in this position between heaven and earth (Midr. Abkir, in Yalk., Gen. 44; Jellinek, "B. H." iv. 127-128).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://abrasax.alloforum.com/
Abraxas
Arrivant
Arrivant


Nombre de messages : 12
Age : 39
Localisation : Düsseldorf
Date d'inscription : 13/04/2007

MessageSujet: Re: Lucifer & Satan   Ven 13 Avr - 22:51

Belzébuth

En hebreux soit Ba‘al Zebûb ce qui signifie le chef des Zebûb ou Zebûb est un nom collectif hébreux désignant les mouches, d’où son titre de “seigneur des mouches”, d’autre interprétation lui accorde le titre de baal zebul soit seigneur des haut lieux, mais c’est sous le titre de seigneur des mouches qu’il est le plus connu. Dans la bible il est assimilé à Baal, Belial et évidemment au diable et à Satan.

Le mot hébreux Baal et dérive des mots Bel et de son féminin Belit, ce sont des mots akkadien signifiant « maitre » ou « seigneur ». Bel est le titre du dieu Babylonien Mardouk (associé à la planète jupiter) et Belit est le titre de sa femme Sarpanit. Baal ou Bel est plus un titre que le nom d’un vrai dieu, dans la bible le culte de Baal et celui des « astartés » est condamné à plusieurs reprise dans Jérémie 19.5 celui-ci nous informe que les chaldéens pratiqué des sacrifice d’enfants sur les lieux de culte, on sait aujourd’hui qu’il y avait effectivement des sacrifices et que les « officiants » étaient des prostitués male ou femelle qui « servaient » sexuellement sur les haut lieux de culte.

Baal étant un dieu “cannanéens” et pas forcément mauvais, mais dans le contexte de la bible tout les dieux autres que yahvé sont des “ennemis” des adversaires, des “satans”. C’est dans Roi (1.2–3,6,16) qu’il apparaît pour la première fois, le roi Azaziah d’israel s’en remet à lui plutôt qu’a Yahwe, qui le condamne pour ce blasphème à mort (et oui le dieu de l’ancien testament n’est pas un gentil).

Dans le nouveaux testament (marc 3.22) les pharisiens accuse jésus de chasse les démons par le pouvoir de beelzebuth (voir aussi Matthieu 12.24,27 et Luc 11.15,18-19)

Citation :
Marc3.22 Et les scribes qui étaient descendus de Jérusalem, dirent : Il a Béelzébul ; et : Par le chef des démons, il chasse les démons. 23 Et les ayant appelés, il leur dit par des paraboles : Comment Satan peut-il chasser Satan ?

Dans la littérature apocryphe et en particulier dans le testament de Salomon il est le prince qui conquiert les démons et il dit qu’il fut autrefois un ange qui était associé avec l’étoile Hesperus (nom grec de vénus), ce qui nous ramène à notre Lucifer moderne et à la légende de sa chute. Il apporte la destruction par les tyrans, amène les démons parmi les hommes, incite les prêtres à la luxure, est enfin, il est la cause des jalousie et des meurtres et apporte la guerre (rien que ça).

Il existe encore une légende tiré d’un texte apocryphe qui assimile Satan aux seigneurs des mouches (mais je n’ai pas retrouvé lequel, je crois que c’est dans le livre de nod mais je ne suis pas sur), je vous la livre de mémoire. Dieu contemple la création et n’est pas peu fier de l’oeuvre accompli, Satan arrive et raille la création de dieu, dieu le met au défis de faire mieux et Satan s’exécute il crée les insectes et dit en substance, il sont petit mais “ils sont légions” (voir le parallèle avec la goétie “mon nom est légion” etc.) et recouvriront la surface de la terre à la fin du monde. Ce parallèle explique aussi certainement pourquoi on considère souvent que les insectes sont des “êtres démoniaques” dans la tradition vaudou les pécheurs se réincarne en frelon, et selon certains branche de la démonologie les vers sont le plus bas état de “démons” qui existe sur terre.

Pour finir je tiens à préciser que les “démonologue” et sataniste se base souvent sur le dictionnaire infernal de collin de plancy qui fait une distinction entre Lucifer, beelzebuth et satan et leur attribut un rôle, un rang et des pouvoir bien particulier. Je ne l’ai pas développé ici, parce que je pense que c’est du n’importe quoi, mais je ne suis pas objectif puisque plancy se base sur un concile romain pour faire sa classification des démons et que abraxas y figure (et là forcèment je crie au blasphème…)


(belzebuth d’après collin de plancy)

So what about the démons ?

Les démons

Les démons, et leur hiérarchie mériterait un post à part tellement il y a de choses à dire. Mais je vais tacher de faire court. Il faut d’abord bien comprendre que dans le contexte où sont nés la plus part des mythologies, il y a souvent des emprunts fait à d’autre cultures ou religion. Les démons sont dans beaucoup de religions des êtres qui ne sont pas forcément maléfique, par exemple les démons sont souvent la cause des catastrophes et des maladies, il sont envoyé par dieux ou par des anges pour punir, et certains ont pouvoir sur eux (Salomon par exemple). Dans la Babylone ancienne et dans la Grèce ancienne la plus part des rituel magique s’efforce de contrôler voir dominer ces démons, dans la bible il est même dit que Salomon apprend les secrets de l’univers parce que dieu lui a donné pouvoir sur les démons.

C’est de Salomon justement que nous vient dans la littérature occulte moderne, la classification des démons.

Les démons ont été listé la première fois lors du concile de Braga par les pères de l’église et repris ensuite par bon nombre d’auteur comme Abremalin ou Anton Lavay (bible satanique) qui reprennent cette classification en rajoutant parfois quelques détails à leur sauce. La démonologie est né relativement tardivement au alentour du 14ème siècle et c’est surtout de cette époque que nous avons hérité nos classification moderne, c’est aussi à cette époque que ce développe la notion de démons tels que nous la connaissons c’est à dire d’être qui ne font pas la volonté de dieu. Plancy sera la premier a tenté d’unifier toute les connaissance en matière de démons, c’est pour cela que son livre es tune référence encore de nos jours.

La liste du concile de Braga est la suivante: Abigor ; Abrasax ; Adramelech ; Agaliarep ; Aguarès ; Aloger ; Amducias ; Aamon ; Andras ; Asmodée ; Astaroth ; Ayperos ; Azazel ; Bael ; Balan (démon) ; Béhémoth ; Bélial ; Belphégor (démon) ; Belzébuth ; Berith ; Caym ; Empuze ; Eurynomos ; Fleurety ; Furfur ; Lucifer ; Lucifuge ; Malphas ; Mammon ; Moloch ; Nébiros ; Raum ; Satanachia.

Cette classification est un non-sens, comme on le voit elle mélange des noms hébreux, latins et grecs sans distinction et mélange différente culture et différente légende. Mais comme elle vient originellement des pères de l’église personne ne l’a pendant longtemps réfuté (à noter que le Béhémoth et le Léviathan sont souvent confondus).

On voit dans cette liste des mot comme „abraxas“ (scandale Very Happy ) et Azazel qui est le démon où plutôt l’esprit à qui les juifs sacrifiait le bouc émissaire lors du yom kippour, dans l’ancien testament Azazel n’est pas forcément un démon dans le sens où les pères de l’église l’entendait.

La classification la plus connus des magiciens est celle faite par Crowley dans „Ars goetia“ (en 1904) qui fait soi-disant parti des fameuses „clavicules de Salomon“, dans ce livre qui est une référence en la matière l’auteur explique la nature est comment enchaîné ou dominé les démons lors d’opération magique. Selon la légende Salomon enchaîna ces 72 démons dans un chaudron de bronze et les força a travailler pour lui, ce texte qui remonterait selon certains au 14ème siècle accorde un grade et un nom a chacun des 72 démons. Dans le tas aucun Satan, Lucifer ou autre Léviathan… La liste que ce livre contient est approximativement la même que celle de la sténographie de Thrithème (écrit vers 1500) et qui sera reprise par de nombreux auteurs (dont également Abramelin), l’art d’évoquer ces entités est appelés Goétie.

Dans le contexte cette liste s’oppose comme un miroir à la liste des 72 anges ou des 72 nom de dieu. Comme les anges ont leur „Archanges“ les démons ont leur „archi démons“ c’est dans un soucis de symétrie que les archi démons sont nés, mais ils n’ont à ma connaissance pas de fondement dans la littérature juive ou pre-chretienne qui ne distingue que quelques „chefs“ des démons mais ne donnent pas de classification précise. Les chefs des démons dans la littérature juive sont traditionnellement Asmodée, Belzébuth, Samael et Lilith.

Pour finir…

En fouillant dans mon placard magique j’ai trouvé ces quelques images qui illustrent parfaitement le texte sur Samael, ça sera certainement utile pour tout ceux qui ont la flemme de lire de long textes Wink. Et puis tout cela résume l’ensemble de manière si poétique…















Grüß

Abra
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://abrasax.alloforum.com/
SorciereGitane
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 66
Age : 46
Localisation : Québec
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Lucifer & Satan   Sam 14 Avr - 8:08

C'est a genoux les mains liés à mon front que je te salut sunny

Ton travail est fantastique et reconnu!!

Moi je dis bavo cheers

Maintenant je t'invite a regarder l'amalgame dans tes textes entre Satan & Lucifer Smile

"Mon âme a toucher terre mais ce ne fut jamais reconnue"

"Vous donnez nos connaissance nous coute l'éternité"
Neutral
Est-ce que je peus me permettre de présenté ce texte à des personnes assoifé de ces recherches tous en te citant pour source?

Innana/Ishtare/Lilith
Enki/Bega/Samaël/Lucifer....
Le porteur de lumière devenu ennemi des dieux donc un adversaire, un shaytain->Satan

ET ont te dit "si misère tu as puis ce faveur t'être accorder pour soulager te porter abondance"

Ave

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sitego.fr/http://leboucchaman.actifforum.com/index.ht
Vovin
Membre
Membre


Nombre de messages : 27
Localisation : Belgique
Date d'inscription : 10/04/2007

MessageSujet: Re: Lucifer & Satan   Sam 14 Avr - 23:29

Eh bien mon ami, je te salue bien bas!

Tes articles sont incroyablement bien fait, sincérement, bravo!

Je suis impressionné par toute la recherche et synthèse élaboré pour parvenir à un tel texte.

Les comparaisons que tu fais sont très judicieuse et bien argumentées.

On constate d'ailleurs, comment satan et lucifer ont évolués, de leurs origines à la bête noire pour laquelle ils sont connus à présent des profanes.

De plus, tu m'as fortement éclairer sur diverses notions, telle Abraxas, Pan et ce qui à trait à la mythologie Babylonienne.
Tu m'as vraiment donné un grand coup en avant dans mes recherches,

Je t'en remercie infiniment!

Et je te renouvelle mes félicitations pour ton travail Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
SorciereGitane
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 66
Age : 46
Localisation : Québec
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Lucifer & Satan   Dim 15 Avr - 0:49

Mais il ne faut pas oublier le principe ombre et lumière.
Aussi que Lucifer et Satan sont des nom communs qui son devenu des noms propre.
Regarder ce que j'ai écrie sur le poste de Lilith et rgarder du coté des archéologue aussi...
Enki/Bega/Samaël/Malek Taus/Xelot/Azazel son quelque un de ses noms...Lucifer/Satan, le même être...
Un débat qui promet Twisted Evil

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sitego.fr/http://leboucchaman.actifforum.com/index.ht
selenite
Arrivant
Arrivant


Nombre de messages : 13
Date d'inscription : 03/05/2007

MessageSujet: Re: Lucifer & Satan   Jeu 3 Mai - 20:32

Très beau texte et fort érudit. Une version parle de Satan dérivé de Seth, Dieux des orages, du désert, Dieux révoltés combattant Osiris, puis Horus mais aussi Dieu essentiel contre le chaos, a l'avant de la barque solaire pour combattre Apophis. Et, si le Yahvé, le rejeton de Dieu, du Démurge tel que le nomme les gnostique était, malgré lui, le chaos ? Un Dieu jaloux voulant faire sa propre création, c'est-à-dire un homme esclave que le fils du Serpent, un des El Hoim (El Hoim est pluriel et veut dire les Dieux) est venu libéré pour en faire l'égal des Dieux ?
Satan me semble proche aussi (mais également Lucifer), d'une certaines façon du Quetzalcoatl. Ce ne peut être pas pour rien que certains shaman le nomme El Amigo.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blacksabbath
Membre
Membre


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: hum   Jeu 21 Juin - 17:47

cheers
trés bon travail , c'est effectivement impressionant.
ce fut un plaisir de te relire
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Lucifer & Satan   Aujourd'hui à 5:58

Revenir en haut Aller en bas
 
Lucifer & Satan
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» je soupçonne et J'accuse Lucifer Alias Satan...
» Et Satan ?
» Lucifer et Satan
» LUCIFER (Père Lamy)
» Lucifer....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ARTS NOIRS :: Démonologie et Mythologie-
Sauter vers: