Forum sur le dissentiment spirituel et la Voie Sinistre
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Poèmes shivaïtes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
kinaram
Membre
Membre


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Poèmes shivaïtes   Mar 1 Mai - 17:20

Introduction aux vacanas

Les vacanas ou « choses dîtes » font partie des textes fondateurs du virasaivisme médiéval indien. Le virasaivisme est né dans le karnataka au douzième siècle. Il est considéré comme un mouvement shivaïte monothéiste, privilégiant la mystique intérieure au culte extérieur, notamment par sa poésie. Ses représentants considéraient le poète Basavanna comme l'incarnation de Nandi, le plus grand dévôt de Shiva.On parle également de protestantisme viraisaivisme dans le sens ou ses représentants rejetaient le système des castes et l'infériorité de la femme. On comptait parmi leur saint, de nombreux gurus féminins par ailleurs. Les lingayats, ou virasaivistes ont dévellopé un système entier de cheminement sur la voie du shivaïsme grace à la symbolique du lingam.Ils sont aujourd'hui encore très influents dans le karnataka.

Satshala siddhanta, ou le sentier en 6 étapes

Derrière les vacanas, repose une voie de libération décrite selon un processus en six étapes.

Maya ou Shakti (l'illusion et la force créatrice de Shiva) produit un désir pour chaque individualité du monde, connue sous le nom de Bhakti. La Bhakti, ou dévotion, est centrée autour du Lingam (la part non manifestée de Shiva). Elle est donc articulée autour d'un attachement à ce qui n'a pas d'attaches. Le désir libérant du désir, tel est le paradoxe central de la discipline bhaktique des voies tantriques.
La dévotion pousse le dévôt à devenir Un avec le Lingam. Bhakti et Shakti sont comme les inspirations et les expirations de Shiva.
Les étapes d'Anga, l'âme, consistent en: le sentiment de dévotion, la discipline, la réception, l'expérience mystique, la grace et l'unification.

Dévara Dâsimayya

L'un des plus vieux poètes des vacanas. Probablement né au X° siècle, une légende raconte que Shiva lui apparut à la suite d'une pénitence et lui demanda de ne plus maltraiter son corps, et de travailler dans le monde afin de le prier au mieux. Il dédiait ses poèmes à Râmanatha, en mémoire des prières que Râma (incarnation de Vishnou) adressait à Shiva.

Dans le ventre de sa mère
L'enfant ne connait pas
Le visage de celle-ci

De même qu'elle ne peut jamais connaître
Le visage de son enfant.

L'homme dans le monde de l'illusion
Ne connait pas le Seigneur

De même que le Seigneur ne le connait pas,

Râmanatha.

***

Tu as forgé
Cette chaîne
De dix-huit liens
Et tu nous as enchainé nous, humains.

Tu nous as ruiné
O Râmanatha
Et tu nous as fait chien pour toujours
Attachés à ta laisse.

***

A ce qui est Un avec Siva

Il n'y a pas d'aube
Pas de nouvelle lune,
Pas de midi,
Ni d'équinoxes,
Ni de coucher de soleil,
Ni de pleine lune;

Son front
Est la vraie Benares,

O Râmanatha.


Allama Prabhu

Considéré comme un incarnation de Shiva, Allama Prabhu était connu pour son combat contre toutes les formes de superstitions, que ce soit la nécessité d'un temple extérieur, ou à propos des pouvoirs occultes. Il est connu pour avoir affronté un maître de la tradition shivaïte occultiste au moyen âge, Goraksa. Il atteint l'illumination lors d'une rencontre avec un yogi dans une caverne. Celui-ci lui donna un lingam. Lorsqu'Allama le tint dans ses mains, le yogi mourut et lui même fut illuminé.

Avec un temple entier
Dans ce corps
Quel est le besoin
d'en avoir un autre?

Personne n'en demande deux.

Oh Guhesvara,
Si tu es une pierre,
Qui suis-Je?

***

Quelles sont ces ténèbres dans les yeux?
Cette mort dans le coeur?
Ce champ de bataille intérieur,
Et cette conquetterie extérieure?
Cette voie familière à nos pieds?

***
La lumière
A dévoré les ténèbres.

J'étais seul
Dedans.

Eclairant l'ombre visible.

J'étais Ta cible

O Guhesvara.


Mahadeviyakka

Contemporaine de Basavanna, la poétesse tomba amoureuse de Shiva sous la forme de Cennamallikarjuna (Beau seigneur blanc comme le jasmin).Elle considérait tout mariage humain comme illégitime. Elle quitta le prince Kalyâna après un entretien avec les gurus de la lignée, Basavanna et Allama, afin de se consacrer à son véritable mari de toujours et de rejoindre la compagnie des saints en se retirant du monde.

Tu es comme le lait dans l'eau
Je ne peux pas dire
Ce qui vient avant,
Après,
Qui est le maître;
Qui est l'esclave;
Ce qui est grand,
Ce qui est petit.

Oh seigneur blanc comme le jasmin
Si un fourmi t'aimait,
Et te priait
Ne grandirait elle pas aux pouvoirs des démons?

***

Quand Je ne me connaissais pas,
Ou étais tu?

Comme la couleur de l'or
Tu étais en moi.

J'ai vu en Toi,
Seigneur blanc comme le Jasmin,
Le paradoxe que Tu sois en moi,
Sans même montrer l'un de tes membres.

***

Chevauchant la montagne bleue de saphirs
Chaussé de pierres de lune
Soufflant dans de longues cornes
O Siva, quand vais-je
T'écraser contre mes seins dressés?

O Seigneur blanc comme le Jasmin
Quand te rejoindrai-je,
Dépouillée de la honte du corps
Et de la modestie du coeur?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
inconnu
Membre
Membre


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 26/04/2007

MessageSujet: Re: Poèmes shivaïtes   Jeu 3 Mai - 23:25

wohow c'est rare ce truc et tu le traduis bien je trouve. Euh...
Citation :
Et tu nous as fait chien pour toujours
Attachés à ta laisse
... Pony boy ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.magick-instinct.org
kinaram
Membre
Membre


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Poèmes shivaïtes   Ven 4 Mai - 3:00

wouaf!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poèmes shivaïtes   Aujourd'hui à 23:05

Revenir en haut Aller en bas
 
Poèmes shivaïtes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Poèmes descriptifs en 6è
» Poèmes et comptines du nouvel an
» poèmes comiques 4°?
» nos poèmes :
» Poèmes sur le thème du château

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: VOIE SINISTRE :: Philosophie orientale-
Sauter vers: