Forum sur le dissentiment spirituel et la Voie Sinistre
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Paganisme Sombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Deicide
Membre
Membre


Nombre de messages : 32
Date d'inscription : 08/04/2007

MessageSujet: Le Paganisme Sombre   Dim 6 Mai - 12:36

Textes de John J. Coughlin



Le Paganisme Sombre.

Trop souvent, l'obscurité est associée au mal. Nous autres païens sommes obligés de voir au-delà de tels stéréotypes, puisque le terme " mal " n'a pas sa place dans une religion basée sur la nature. "Le Mal" est une notion des plus humaines. Ce concept débute et s'achève avec nous. Une tornade n'est pas maléfique, et pourtant elle est destructrice. Le feu peut être utilisé pour favoriser la vie, ou pour y mettre un terme. La Nature n'est ni bonne ni mauvaise. Elle est, simplement. Elle ne suit aucun code moral. Les seuls humains, avec leurs intellect compliqué et leurs gammes étendues d'émotions, ont besoin de catégoriser ainsi. Mort, destruction, chaos... Ce sont des forces essentielles dans la nature. La vie se nourrit de la vie ; la destruction précède la création. Ce sont les seules vraies lois, et elles n'ouvrent pas à l'interprétation. Quand les Païens anthropomorphisent la nature, en faisant une entité bonne et aimante, ils dénient son essence, sa globalité. Quand nous évitons les divinités sombres par peur de l'inconnu, nous nous dénions la compréhension de toutes les déités et de ce qu'elles ont à nous apporter. C'est dans notre nature de craindre ce que nous ne connaissons pas. Nous nous accrochons à des formes archétypales représentant les aspects d'un grand tout inconnaissable, d'une force qui englobe l'intégralité de l'univers, et que nous ne pouvons appréhender. Nous appelons ces facettes "nos Dieux". Ce n'est pas une démarche erronée. Elle est même en fait nécessaire, puisque nous ne pouvons atteindre autrement le divin, ou la source de tout. Certaines religions choisissent de voir cette source comme une entité omnipotente. Cependant, accepter le principe de l'existence d'un "Dieu Bon et Juste" impose de lui adjoindre l'existence d'une contrepartie représentant le Mal. Les religions basées sur la nature ayant un concept plus polythéiste ou panthéiste du divin, les clivages création/destruction y sont moins bien définis. Les déités prennent des aspects de la nature, ou se calquent sur les idéaux humains. En lieu et place d'une entité omnipotente, nous avons des dieux d'amour, de guerre, de dieux solaires, lunaires, marins... Chaque déité possède de façon inhérente ces deux aspects, créateur et destructeur. C'est au travers de ces nombreux aspects de la Déesse et du Dieu que nous en venons à mieux connaître l'univers, et à mieux nous connaître nous-mêmes. Eviter les aspects que nous craignons inhibe notre croissance personnelle. Le but des Païens Sombres est d'encourager ceux qui se cachent derrière les aspects positifs de nos déités à aller à la rencontre de leurs peurs et à progresser. En tant que spiritualité célébrant la vie, le paganisme se focalise souvent sur le côté positif, créatif et nourricier de la nature. Il est trop facile de perdre le contact avec ses aspects les plus obscurs. La vie procède de la mort et la mort procède de la vie. Le Chaos est le fuel de la création. Il faut toujours détruire une chose pour en créer une autre. Ceux qui ne voient que les aspects positifs de la nature et de l'homme tendant à tomber dans ce que j'appellerais le " côté lumineux du paganisme " - des païens qui pensent que la vie est toute joie et bonheur, et quand on s'accorde aux rythmes de la nature, la vie devient un merveilleux rêve ininterrompu. Beaucoup de partisans du mouvement du "New Age" ont ce regard embrumé sur les choses. Pour eux, la nature est bonté et ordre. Ce n'est absolument pas le cas. Prenez ces individus dotés d’œillères et placez les dans quelque lieu sauvage sans rien d'autres que leurs cristaux, et ils seront dans l'estomac d'un animal avant la fin de la semaine. La nature est impitoyable. Elle ne pardonne pas. Les faibles meurent, ou sont tués par les forts. La vie se nourrit de la vie. Même le végétarien le plus strict est un tueur de plantes. Les humains, avec leurs dispositifs technologiques et médicaux, ont amélioré leur qualité de vie en s'éloignant de la dureté de la nature. Malgré tout, en dépit de son côté dur et impitoyable, la nature n'est pas mauvaise. Elle a aussi son lot de beautés. Le fait est qu'elle comprend aussi bien des forces génératrices que destructrices. Ignorer les aspects négatifs donne une vision tout à fait incomplète de la nature. Le rôle du Paganisme Sombre est de nous remettre en mémoire qu'il y a un côté noir à toutes choses, et qu'il n'est pas nécessairement blessant ou négatif. Il y a de la beauté dans les ténèbres, pour qui ose y entrer et leur ouvrir les bras. Beaucoup d'aspects obscurs ne sont pas aussi durs à affronter que la mort ou le chaos. Parmi eux, la réflexion, le sentiment de révérence, les changements, la divination, l'introspection, la transe, l'automne, l'hiver, la vieillesse, la sagesse, le cri distant d'un corbeau dans les bois, une chandelle allumée dans la nuit, la caresse tranquille d'un vent d'automne. Toutes ces choses sont des aspects ; toutes ces choses sont des cadeaux. Peut-être est-ce par la beauté d'un coucher ou d'un lever de soleil, par les couleurs de l'automne et du printemps, que nous nous remémorons les cycles de naissance-mort-renaissance, et l'importance - la nécessité - de chacune de ces phases. Il est important de garder en tête que se focaliser sur la face sombre revient strictement au même que de se focaliser sur le côté lumineux. L'équilibre est important, et même si certains se sentent davantage liés à l'un des deux, il faut en toutes circonstances se souvenir que l'autre existe.



Qu'est-ce que le Dark Paganism ?

On me demande souvent ce que j'entends par "Dark Paganism" et je donne une réponse habituellement différente en fonction du contexte de la question. Dans mon livre, "Out of the Shadows : An exploration of Dark Paganism and Magick", au lieu de définir cela directement, j'explore d'abord les divers aspects de cette « obscurité » et la manière dont elle s'applique au Paganisme, ainsi que de la spiritualité en général. J'ai fait cela intentionnellement, cependant le visiteur moyen de darkpagan.com apprécierait probablement une élaboration plus directe et formelle.

En observant les nombreuses formes du « Dark Paganism » (Paganisme Sombre), je peux dire sans risque qu'il existe une (ou plus probablement une ensemble de) définitions en fonction de chaque individu. L'idée d'un Paganisme Sombre a une signification personnelle, ce qui est très important et qui donnera tout son sens à la fin de cet essai.

I. Le Dark Paganism est un mouvement à l'intérieur du Paganisme moderne qui se réclame de la part sombre de la polarité claire-obscure. Polarité qui a été reniée et ignorée par ceux qui ont confondu celle-ci avec le dualisme bien-mal de la culture Judéo-Chrétienne. L'Obscurité n'est pas la même chose que le mal. Cette confusion a été causée par l'essor populaire des religions Païennes, et en particulier la Wicca, et un manque de formation formelle et d'initiation adaptées. (Par initiation j'entends processus personnel d'un solitaire ou d'un membre d'un coven expérimente). Sans une telle initiation, le pratiquant reste prisonnier dans son état d'esprit dualiste de sa religion de naissance et interprète mal les concepts de polarité et de monisme qu'il découvre dans le paganisme. Se réclamer de l'aspect « sombre » implique l'acceptation de notre propre part d'ombre - nos aspects (habituellement) négatifs, que nous refusons (souvent inconsciemment) de reconnaître comme une part de nous-mêmes. De tels « dark pagans » défient la pensée contemporaine pour s'assurer que leurs croyances sont valables pour eux-mêmes et pas simplement le résultat de la répression et du conditionnement. Il est important de se donner de tels défis car cela nous permet de penser et de réfléchir à ce à quoi nous croyons, cela nous aide à renforcer nos véritables convictions en évolution.

II. Le Dark Paganism est l'association d'une imagerie sombre et d'une imagerie gothique, qui entretient un thème proche de la mort. Ces païens là ne sont pas obsédés par la mort mais plutôt fascinés et attirés par son symbolisme. A travers l'imagerie sombre, l'individu devient plus conscient de cela et de la sacralité de la vie : aussi bien que de l'importance de vivre une vie remplie en restant toujours intègre par rapport à lui-même, et en se focalisant sur l'exploration et l'expression personnelles.

III. Le Dark Paganism est une forme du Paganisme qui est en accord avec l'école intérieure ou « dark » ou l'approche de la spiritualité. Comme je l'ai expliqué dans mon livre, la spiritualité peut être abordée par cette alternative : de l'intérieur ou de l'extérieur. L'approche intérieure met l'accent sur le Moi. Cette approche se focalise moins sur les concepts de Déité et d'éthique et se base davantage sur la perception et l'expérience personnelle. L'approche extérieure fonctionne avec un jeu de structures. La déité est définie, les pratiques religieuses sont davantage structurées et l'éthique est définie par quelqu'un qui figure l'autorité extérieure et habituellement de manière très détaillée à propos du comportement à suivre. Les deux approches sont viables mais l'individu seul peut déterminer quelle approche est la meilleure pour lui. Certains travaillent mieux dans le cadre d'une structure rigide, tandis que d'autres y parviennent mieux par le biais d'une expérience fortement personnelle. Le Dark paganism à cet égard, distingue simplement ces Païens qui travaillent avec une approche intérieure de ceux qui ont une approche plus extérieure puisqu'il existe quelques différences inhérentes dans leurs manières de procéder. Un chemin spirituel avec une approche interne pousse chacun à explorer les aspects de notre société ou de notre culture qui peuvent nous permettre de mettre un nom sur les tabous, afin que nous puissions tirer nos propres conclusions. Ainsi, les Dark Pagans se libèrent eux-mêmes du conditionnement social qui souvent étouffe l'expression personnelle et individuelle alors qu'ils s'efforcent de devenir plus entiers.

Toutes ces définitions aideront à expliquer de quoi se rapproche le Dark Paganism. Elles tendent toutes à s'entremêler. Tandis que certains Dark Pagans peuvent fonctionner selon les trois définitions, d'autres correspondront à une seule de ces trois là. Comme l'obscurité elle-même, le Dark Paganism ne peut facilement être défini. La raison est que l'obscurité est par nature liée à notre inconscient et donc reste très personnelle. C'est la nature de l'obscurité que de toujours rester élusive par rapport à une stricte frontière. Plus on tente de la définir, plus elle nous échappe. Comme le Tao, la pensée taoïste, l'obscurité doit être expérimentée pour être comprise. On doit l'étreindre et la fondre dans son être pour la saisir. Tenter de « faire briller la lumière de la raison » ne servira qu'à nous en éloigner.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
telocvovim
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 119
Date d'inscription : 17/03/2007

MessageSujet: Re: Le Paganisme Sombre   Dim 6 Mai - 14:34

Dm,

oui, livre interessant de John J. Coughlin, Out of the Shadows : An exploration of Dark Paganism and Magick, un proche de jason perdue avec qui je suis en relation épistolaire, donc lui fais un peu de pub.

Concernant Coughlin: http://www.waningmoon.com/book/.

Sinon, Deicide, c'est toi qui a traduit ce passage ou trouvé sur la toile ?

Pa Ho Wa


kA.

_________________
A Zalc' h Hag A Sin...


Dernière édition par le Mar 8 Mai - 18:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sathiel
Admin
Admin


Nombre de messages : 209
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Le Paganisme Sombre   Mar 8 Mai - 16:00

Out of the Shadows : An exploration of Dark Paganism and Magick Bon livre quoique que je le recommande surtout pour les debutants, mais il a le grand merite de ne pas tomber dans la caricature... maintenant je trouve qu'il manque un peu de profondeur et les sujets sont souvent effleures...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dissentiment.zeblog.com
Shadiel
Arrivant
Arrivant


Nombre de messages : 8
Date d'inscription : 19/04/2009

MessageSujet: Re: Le Paganisme Sombre   Sam 25 Avr - 14:29

Je n'ai pas lu le livre.
En adhérant au concept d'accepter la bipolarité des choses, le paganisme sombre, de part son simple nom, semble entièrement se centrer sur la part d'obscurité des choses de la Nature, et non, comme il le fait enfin de compte sur la Nature en elle même, comme est l'est, c'est à dire, selon une conception tout à fait humaine, un mélange subtil de bien et de mal. Pourtant, je me répugne à utiliser ses deux notions (quoi qu'il me reste à me pencher sérieusement sur la question). Au jour d'aujourd'hui, je m'efforce à percevoir les choses comme étant juste et injuste, selon la philosophie taoïsme je crois (ou pas, je ne sais plus vraiment). Enfin, j'extrapole un peu là.

Le paganisme sombre, donc, à pour but "d'encourager ceux qui se cachent derrière les aspects positifs de nos déités à aller à la rencontre de leurs peurs et à progresser. ", ce qui en soit, n'est pas un mal ( Rolling Eyes ) pourtant, le choix semble peut judicieux.
Aller chercher les aspects négatifs (dans l'obscurité) apparait comme rejoindre l'idée que l'obscurité est associé au mal ( ce qui est pourtant démenti au début) et plus encore, comme l'exploration d'une seule facette, plutot que du Grand Tout, en outre passant, et de loin Mal et Bien de manière vraiment concrète.

A moins que je me foire totalement Laughing
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le Paganisme Sombre   Aujourd'hui à 12:32

Revenir en haut Aller en bas
 
Le Paganisme Sombre
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» S'aimer dans un coin sombre
» Le sombre avenir de l`Europe
» L'énergie sombre
» "Mettre" plusieurs saints sur une même cause : paganisme rampant ?
» Energie sombre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: VOIE SINISTRE :: Philosophie occidentale-
Sauter vers: