Forum sur le dissentiment spirituel et la Voie Sinistre
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Est il nécessaire d’être hérétique ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sathiel
Admin
Admin


Nombre de messages : 209
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Est il nécessaire d’être hérétique ?   Mer 28 Mar - 12:08

Hérésie : « Opinion, idée, conception jugée contraire aux idées reçues, aux conceptions généralement admises. L'hérésie est un ensemble d'idées ou de croyances portant atteinte à l'intégrité de la foi dont les dogmes constituent l'orthodoxie. »

Le monde objectif qui nous entoure véhicule des idées, des doctrines et des dogmes auxquels nous sommes confrontés dès le plus jeune age. Depuis le berceau, des choix sont fait pour nous (baptême…) sans que nous ne puissions donner notre avis. Et cela continue tout au long de notre vie. Chaque institution qui régit notre vie sociale, religieuse ou morale nous abreuve d’idées et nous demandent de les accepter sans les remettre en question, d’avoir la foi, de se plier a leur universalité. Si par malheur, il vous prend l’envie de remettre en cause l’une de ces grandes Idées, l’un de ces Dogmes, vous êtes directement catalogué comme étant marginal ou hérétique. Comme si la loi du nombre pouvait justifier de la validité d’une idée…

L’initié de la voie sinistre, qu’il se fasse appeler sataniste, libre penseur, athée ou agnostique refuse de se soumettre à ses dogmes et devient par la même hérétique aux yeux de la société ou de la religion. L’hérésie est le moyen par lequel un individu transcende la dichotomie Bien / Mal, Vrai / Faux, Juste / Injuste… pour retrouver l’essence même de l’Idée. Il confronte les thèses et antithèses de l’Idée pour en révéler sa vraie nature, la juger en fonction de lui même et l’intégrer à son système.

Alors que la plupart des individus vont accepter sans rechigner une universalité et ne jamais la questionner, ne jamais se demander pourquoi cet état de fait existe, tout chercheur sur la voie de la Main Gauche va, au contraire, remettre en question le dogme jusqu'à en trouver la faille, en démonter les rouages et en découvrir l’essence originelle. En ce sens l’hérésie est la meilleure alliée du libre penseur pour combattre les idées reçues.


Hérésie et Blasphème

Le Blasphème se définit comme une atteinte en paroles ou en faits aux paroles de Dieu et contre sa Personne même. L’hérésie remettant en cause la véracité des dogmes religieux, elle est, par définition, blasphématoire.

L’utilisation du blasphème dans la recherche hérétique d’un initié de la Voie Sinistre est une chose assez courante même si souvent cette utilisation se limite aux dogmes religieux, nous pensons que cette utilisation peut aussi s’adapter aux dogme sociaux, voire être un moyen de libération du Soi si transposé a l’individu.


L’Hérésie religieuse.

Le blasphème envers les religions révélées est un outil standard, historiquement, pour tous ceux qui remettent en cause la véracité des Dogmes. Le meilleur exemple en restant certainement la « messe noire » qui dans ces fondements historiques consistait en une contre utilisation des symboles et écritures religieuses a des fins hérétiques.

De nos jours, même si la messe noire demeure un rite d’hérésie contre le dogme religieux, elle peut aussi revêtir d’autres aspects (dévotion à une entité païenne, rite à but magique…) en fonction des pratiquants ou des ordres qui l’utilisent. Ceci s’explique facilement par la perte de vitesse des croyances religieuse dans nos pays développés européens, rendant le besoin d’être hérétique moins important sur le sujet de la religion. Mais est-ce vrai ?

Certains diront ici que le simple fait d’être athée est une hérésie en soi et qu’il n’est pas besoin de suivre une certaine voie pour se dire hérétique. Ce n’est pas entièrement vrai. Une étude menée par un organisme de recherche européen des plus sérieux il y a de cela une dizaine d’année consistait à demander à un panel de 100 personnes mêlant toutes les croyances et non croyances de réciter le « Notre Père » a l’envers. Sur 100, 80 personnes refusèrent et parmi elles on comptait 22 personnes se disant athées. Sur les 20 personnes qui acceptèrent, seulement 7 arrivèrent à la fin texte. Le poids inconscient que représentent encore aujourd’hui les dogmes religieux même sur des personnes se disant non croyantes est immense. Et l’hérésie a encore de beau jour devant elle dans son utilisation pour déprogrammer l’individu.

L’Hérésie sociale

Si dans nos sociétés actuelles, les dogmes religieux s’adaptent de moins en moins aux contraintes sociales, il en est de nouveaux qui fleurissent et les remplacent : les dogmes sociaux. L’Etat s’est séparé de l’Eglise et s’y est en fait substitué, remplaçant par la même les dogmes religieux par des dogmes sociaux (le « tu ne tueras pas » est remplacé par le Code Pénal, qui institue le même dogme mais en le fondant sur la Loi de l’Etat et non plus sur celle de Dieu…).

Beaucoup de groupes ou d’organisations de la Voie de la Main gauche ont essayé d’adapter littéralement la méthode de l’hérésie religieuse aux dogmes sociaux, à savoir la remise en cause totale de la société et la création de « messes Noires » reprenant non plus une inversion des symboles religieux mais bien sociaux. On a alors assisté à une floraison de rituels mettant les symboles nazis ou les photographie d’Hitler au centre des autels en place des croix inversées (Confère le « Rituel d’Hérésie » de l’Order of the Nine Angels…) et à la parution d’écrits prônant le terrorisme, la désobéissance aux lois, voire l’anarchie ou a retour du fascisme (David Myatt en étant l’exemple le plus abouti ou plus récemment les écrits du Tempel Ov Blood).

Là ou je pense que ces organisations se sont trompées et ont biaisées la véritable notion de l’Hérésie et qu’ils n’ont pas tenu compte de la subtile différence entre les dogmes Religieux et Sociaux et en essayant de combattre les deux par la vertu cathartique du Choc, sont tombées dans une dérive extrémiste n’apportant aucune solution au problème des dogmes sociaux. Un retour au fascisme ne ferait qu’imposer d’autres dogmes que ceux du système démocratique et le gain pour l’individu serait inexistant. De même les valeurs d’Honneur et de Courage inhérentes aux écrits nationaux socialiste ne sont elles mêmes que des dogmes…

Avant d’être religieux, l’homme est un animal social, il a besoin du groupe pour ne serait-ce que pallier à ses besoins vitaux (manger, se reproduire…). Le groupe est plus fort et peut plus facilement lutter contre les attaques du monde extérieur, peut allouer les taches entre les individus afin de permettre une spécialisation des individus nécessaire à la fourniture des besoins primaires des individus (nourriture, eau, construction d’abris, reproduction…). En ce sens, le groupe ou la tribu est gage de survie pour l’espèce. Maintenant pour le groupe fonctionne il lui faut des règles et des lois afin d’éviter son éclatement et donc de revenir a la non solution de l’individualisation totale. La religion n’a pas cette fonction de survie ou de cohésion et ses dogmes peuvent être mis a mal et détruits sans que cela ne remette en cause la survie de l’individu.

La véritable hérésie contre les dogmes sociaux est la libre pensée et l’esprit critique. Le blasphème est très bien adapté à l’hérésie religieuse mais n’est d’aucune utilité contre les dogmes sociaux. Ce n’est pas parce que vous brandirez des drapeaux nazis que vous lutterez contre les dogmes sociaux, vous ne ferez que revendiquer leur remplacement par d’autres tout aussi contraignants. Par contre, si vous analyser ce que l’Etat et les politiciens vous disent et en décryptez le sens premier par rapport a vous, si vous êtes capables de revenir aux sources des idées développées dans la société en les débarrassant de tous les sentiment moraux qu’elles contiennent et si vous êtes capable de trouver votre place dans le groupe en accord avec votre Moi et tout en gardant à l’esprit que la société est nécessaire à votre survie, alors vous serez un véritable hérétique social.

L’Hérésie individuelle

Et si nous poussions plus loin l’utilisation de l’Hérésie pour en faire un moteur de développement personnel, que cela pourrait il donner ?

Chaque individu fait, au cours de son existence, des actions qui provoquent chez lui la honte, le doute ou le remord. Nous avons tous expérimenté au moins une fois dans notre vie ces sentiments. La réaction la plus fréquente et je dirai, la plus naturelle est d’enfouir ses actions aux plus profond de notre inconscient et de ne jamais les ramener a la surface de notre conscience. Essayez de repenser à un moment de votre vie ou vous avez eu particulièrement honte de vous. Rien qu’en revoyant les images dans votre tête, le sentiment de honte revient directement à la surface et vous vous sentez mal à l’aise.

Se confronter à ses propres démons, à ses propres Ténèbres est la base de l’hérésie personnelle et le rire en est le blasphème. Pouvoir rire de vous-même, de vos actions peu glorieuses, vous permet de désamorcer le lien entre le sentiment et l’action. De débarrasser votre inconscient de ses scories négatives pour passer a autre chose. Vous pouvez même, pourquoi pas, faire une propre « messe noire » dédiée a vous-même. Blasphémez sur vos actions passées dont vous n’êtes pas fier, riez de vos échecs, faites en une célébration de votre libération….

De plus, être hérétique avec soi même c’est aussi remettre en cause ses propres dogmes et ses propres théories. Les confronter sans cesse à son nouveau Soi, les faire évoluer et les modifier, ne jamais dormir sur ses lauriers.
[color=blue]
L’hérésie est un formidable outil de devenir. Elleremet en cause, casse etdétruit pour reconstruire, questionne et démythifie. Alors à la question « est il nécessaire d’être hérétique ? » ma réponse est oui, c’est même vital.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dissentiment.zeblog.com
blacksabbath
Membre
Membre


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: bonjour   Jeu 28 Juin - 10:13

bravo cheers
tu as tout a fait raison Twisted Evil
cette argumentation est exellente car moi aussi je pense que l'hérésie est necessaire:sinon comment pourrait on remettre en cause ces idées religieuses
pour moi l'hérésie c'est le non que donnent les religieux à la remise en cause de leurs dogmes et le blasphème est sa formulation
non?
@+
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucy
Arrivant
Arrivant


Nombre de messages : 23
Localisation : Alpes
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Est il nécessaire d’être hérétique ?   Ven 29 Juin - 23:39

Bonsoir,

Prétends tu mettre toi même en oeuvre ces choses dont tu parles dans ton texte ? (Si c'est bien ton texte, évidemment.) (Faire sa propre messe noire, rire de ses échecs, etc.)

Sinon je reste relativement perplexe devant cette phrase :
Citation :
La véritable hérésie contre les dogmes sociaux est la libre pensée et l’esprit critique.
Moi, quand je lis ça, j'ai l'impression que tu es absolument tout sauf hérétique et qu'on parle plutôt psychanalise...

Bref.
J'ai pas dit non plus que c'était simple de mettre ce genre de concepts en mots. What a Face
De quelles sources ton texte s'inspire t'il ?

Cordialement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vipaire.heliogabale.org/dotclear/
Spartakus FreeMann
Arrivant
Arrivant


Nombre de messages : 18
Localisation : Moria
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Est il nécessaire d’être hérétique ?   Dim 1 Juil - 16:01

Salut,

Texte lu en diagonale mais qui me réfère à une impression de brisure juvénile.

Nous sommes tous l'hérétique de l'autre, nous sommes tous blasphémateurs de l'Autre. En ce sens, chercher à se poser officiellement en tant qu'"hérétique" revient à se poser en tant qu'Autre soi-même. Simple dialectique humaine en somme, même si l'on insiste sur le besoin de blasphémer le social, son consensus, le religieux et sa morale etc etc etc, ad nauseam.

Et si 'lon est l'hérétique de l'Autre, par grégarisme, on s'attache à d'autres hérétiques consensuellement proches de nous. Jusqu'au jour où l'on devient finalement formateur d'un dogme et d'une normalité à rebours.

L'hérésie ne serait-ce pas simplement un fantasme de l'esprit de l'Unique qui se refuse au moule formatif et social ? Peut-on s'auto-proclamer "hérétique" ou ne sera-t-on jamais que l'hérétique de l'Autre... Tssss grande question vide de sens.

Spartakus, collectionneur d'hérétiques en tous genres
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esoblogs.net/
lucy
Arrivant
Arrivant


Nombre de messages : 23
Localisation : Alpes
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Est il nécessaire d’être hérétique ?   Dim 1 Juil - 22:54

Citation :
Et si 'lon est l'hérétique de l'Autre, par grégarisme, on s'attache à d'autres hérétiques consensuellement proches de nous. Jusqu'au jour où l'on devient finalement formateur d'un dogme et d'une normalité à rebours.
wai c'est le questionnement habituel et perpétuellement chiant du concept Anarchiste.
Ca me fait penser à une réplique de Mafalda du genre "Encore un qui se fond dans la masse de ceux qui ne veulent pas se fondre dans la masse."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vipaire.heliogabale.org/dotclear/
blacksabbath
Membre
Membre


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Est il nécessaire d’être hérétique ?   Lun 2 Juil - 11:22

bounce Twisted Evil
ouais c'est vrai il ne faut pas oublier le concept d'individualité
d'après cela il faudrait se démarquer de TOUS!
mais cependant il faut parfois se regrouper car à plusieurs ,certaines actions sont plus efficaces.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kinaram
Membre
Membre


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Est il nécessaire d’être hérétique ?   Mar 3 Juil - 15:36

Salut Sathiel,

Merci pour ces réflexions très pertinentes. Des idées qui établissent je trouve une dimension moderne à l'hérésie, qui l'arrachent de son folklore, pour la resituer dans le concret, dans nos vies.

Cependant, car il y a toujours un cependant (il s'avère que les adeptes du cependant aiment à fouiller dans les poubelles des idées, ce que tu appeles les rouages...etc), il reste le problème de la légitimité même de l'hérésie.
Ca n'a aucun sens de se considérer comme hérétique, dans le sens ou çà reviendrait à reconnaitre une autorité orthodoxe, donc à se dévaloriser par rapport à celle-ci, la considérant comme légitime. L'hérétique, c'est toujours l'autre, pas soi même. Jamais les cathares ne se sont appelés eux même cathares. C'était les bons hommes, la vraie église, de même que l'église manichéenne se considérait comme successeur de celle des apôtres.

En se reconnaissant hérétique "par rapport à ", blasphémer reviendrait dans ce sens à se soumettre à cette puissance orthodoxe en la niant, tout en ayant l'impression de s'en détacher. C'est en fait, la plus grande des reconnaissances. C'est un peu comme un ado qui en s'engueuler avec son père, en l'insultant avec des copains, aurait l'impression de le tuer, dans le sens oedipien du terme...Alors qu'il ne fait qu'assoir son autorité.

Je ne comprends pas bien l'utilité de ce blasphème, si ce n'est la tension interne qu'il peut créer, cette force de refoulement à laquelle il fait appel. C'est effectivement une pratique très main gauche, mais je ne vois pas en quoi c'est une voie pour se détacher de ce que l'on condamne...Le blasphème est un anathème que l'on prète aux hérétiques! On ne peut pas blasphémer soi même, çà n'a pas de sens. On peut se faire dénoncer pour blasphème par l'autorité qui nous rejette comme hétérodoxe.

Ca me fait penser aux cas des sorcières modernes. Cette fascination de l'hérésie, qui s'approche bien évidemment de l'hystérie, est à mon sens une fascination de l'autorité, une sorte de pulsion masochiste reliée au père. Je me fais sorcière, à la fois moche et attirante, horrible et séduisante, afin de te voler le phallus. Voilà pour l'aspect psychique. Pour ce qui est de l'extérieur, il est incroyable de voir à quel point bon nombre de sorcières modernes, caricaturales, tentent désespéremment de correspondre à l'image populaire de celles-ci, aux représentations du "marteau des sorcières", etc...Alors que tout le monde s'accorde à dire que la sorcellerie est une simple réminescence des cultes paiens, une prêtrise masquée donc, comment expliquer qu'il persiste autant de clichés? Pourquoi vouloir se conformer à un modèle entièrement créé par l'église tout en ayant l'impression de le nier, de lui cracher à la figure etc...

On parle d'hérésie, de blasphème, je pense que l'on devrait plus s'intéresser à la singularité. Se construire soi même, non pas "en marge de", car c'est voué à l'échec...Mais pourquoi pas à la rigueur!
J'en suis le témoin, après avoir passé mon temps à fouiller dans les poubelles de l'ésotérisme, après m'être fait prêtre manichéen, gnostique, aghori presque (des bacs à sable certes), et "autres" (censuré), je me rends compte que çà m'a plus servis à me déconstruire, et ainsi, à lever à l'affleurement, certains éléments très profonds en moi, plutôt qu'à me forger une croyance stable, un système miracle répondant à mes besoins etc...
N'est ce pas la main gauche que celà?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucy
Arrivant
Arrivant


Nombre de messages : 23
Localisation : Alpes
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Est il nécessaire d’être hérétique ?   Mar 3 Juil - 20:21

Citation :
ouais c'est vrai il ne faut pas oublier le concept d'individualité
d'après cela il faudrait se démarquer de TOUS!

oué et c'est ce genre de concepts qui donnent le fascisme hein.
l'ubermensh, la volonté de puissance et tralalali et tralala.
bref, on parle de bac-à-sable, juste à mon avis avant de parler individualisme faut penser qu'on est responsables de nos actes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vipaire.heliogabale.org/dotclear/
kinaram
Membre
Membre


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Est il nécessaire d’être hérétique ?   Mar 3 Juil - 22:55

Je ne vois pas le rapport là, entre la singularité, l'individu, et le faschisme...Bien au contraire, le principe d'un totalitarisme, c'est justemment lorsque l'individu se fond dans la masse pour le bien d'un régime, autour de valeurs communes, comme la sécurité, le travailler plus pour gagner plus...Au hasard, à titre d'exemple.

Responsable de ses actes, c'est justemment l'idée centrale de l'individualisme dans son acceptation philosophique non?

De quel bac à sable tu parles, çà m'énerve les gamines qui veulent toujours tout jeter à la poubelle comme çà, persuadées de leur intelligence, brrrrr, hinhinhin

cherry rendeer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Spartakus FreeMann
Arrivant
Arrivant


Nombre de messages : 18
Localisation : Moria
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Est il nécessaire d’être hérétique ?   Mar 3 Juil - 23:59

[quote="kinaram"çà m'énerve les gamines qui veulent toujours tout jeter à la poubelle comme çà, persuadées de leur intelligence, brrrrr, hinhinhin[/quote]

Oula, ça va clasher dans les chaumière clown

Et pour aviver le Feu : avouons toutefois que l'équation satanisme (main gauche) = fascisme, peut être valable, même si le comportement d'extrême-droit peut parfois se réduire, à tort, à un collectivisme réducteur de personnalité, ceux qui lancent l'idée et l'animent sont souvent des hyper individualistes cherchant leur seul plaisir (passant par le pouvoir) avant tout, et avant le bien de la communauté.

La phrase de lucy, pour lapidaire qu'elle soit, a donc son sens.

Amitiés

Spartakus
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.esoblogs.net/
blacksabbath
Membre
Membre


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: .   Mer 4 Juil - 11:22

je viens de trouver un lien iteressant sur l'hérésie:
http://www.ldi5.com/heret.phples hérétiques[url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blacksabbath
Membre
Membre


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: .   Mer 4 Juil - 11:23

je viens de trouver un lien iteressant sur l'hérésie:
http://www.ldi5.com/heret.phples hérétiques[url]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
lucy
Arrivant
Arrivant


Nombre de messages : 23
Localisation : Alpes
Date d'inscription : 24/06/2007

MessageSujet: Re: Est il nécessaire d’être hérétique ?   Mer 4 Juil - 20:39

waip, m'enfin bon : fantomette vaincra.
What a Face

A part ça, il est évident que ma remarque n'était pas destinée à élargir votre horizon intellectuel, Kinaram, car on aura bien compris de quel bois vous vous chauffez et jusqu'a quel point vous avez, vous, intégré philosophiquement ce concept d'"individualisme" ; mais plutôt à faire réagir notre ami blacksabbath qui - avec ses réponses un coup : "wé youpi", un coup :"ho non" me paraissait peut être avoir besoin de se poser des questions.

Citation :
Je ne vois pas le rapport là, entre la singularité, l'individu, et le faschisme...Bien au contraire, le principe d'un totalitarisme, c'est justemment lorsque l'individu se fond dans la masse pour le bien d'un régime, autour de valeurs communes, comme la sécurité, le travailler plus pour gagner plus...Au hasard, à titre d'exemple.
wéwéwé allez allez, c'est de l'air tout ça.
Tu sais bien que je fais référence à ces concepts affriolants qui justement parce qu'ils sont récupérés comme étant des "concepts" loins de toute réalité concrète peuvent s'adapter à n'importe quelle réalité et sont donc très vite récupérés d'une façon malsaine par des tas de p'tits jeunots ou groupuscules merdiques en manque de créativité blablabla.

bonne soirée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vipaire.heliogabale.org/dotclear/
kinaram
Membre
Membre


Nombre de messages : 35
Date d'inscription : 29/04/2007

MessageSujet: Re: Est il nécessaire d’être hérétique ?   Jeu 5 Juil - 1:11

Bah oui je sais bien...Mais c'est ta manière de le dire qui m'a fait tiquer...Cette manière de jetter le bébé avec l'eau du bain tu vois...

Bref
albino
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
airzombie
Membre
Membre


Nombre de messages : 27
Date d'inscription : 04/04/2007

MessageSujet: Re: Est il nécessaire d’être hérétique ?   Jeu 5 Juil - 4:49

Citation :
On ne peut pas blasphémer soi même, çà n'a pas de sens.

Depuis quand l'humanité fait-elle des choses qui ont du sens?

On peut très bien blasphémer à dessein... déconstruire une croyance. Raspoutine disait qu'il n'y pas de véritable repentir ou vertu sans péchés et c'est exactement la même chose pour la foi.

Le levier du désir c'est la transgression volontaire de notre horizon.

Pour redonner la vue, le cloué Very Happy , ne barbouillait-il pas les yeux des gens avec de la boue?

le blasphème est la boue
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
blacksabbath
Membre
Membre


Nombre de messages : 29
Date d'inscription : 19/06/2007

MessageSujet: Re: Est il nécessaire d’être hérétique ?   Jeu 5 Juil - 11:53

lucy a écrit:
waip, m'enfin bon : fantomette vaincra.
What a Face

A part ça, il est évident que ma remarque n'était pas destinée à élargir votre horizon intellectuel, Kinaram, car on aura bien compris de quel bois vous vous chauffez et jusqu'a quel point vous avez, vous, intégré philosophiquement ce concept d'"individualisme" ; mais plutôt à faire réagir notre ami blacksabbath qui - avec ses réponses un coup : "wé youpi", un coup :"ho non" me paraissait peut être avoir besoin de se poser des questions.

.

bonne soirée.
lol! biensur que je me pose des questions c'est comme ça que moi j'avance en essayant d'y trouver des réponses study .
il y a aussi es questions qui pour certains religieux ne doivent pas être posées et pour moi c'est cette action qu'ils nomment hérétique.non?
nous philosophons ici mais déjà la question de départ posée par Sathiel "[color:299d=blue:299d]doit on être hérétiques?peut être considéré comme hérétique;j'espère que vous voyez ce que je veut dire;car l'action même d'en discuter fait de nous tous des hérétiques!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Est il nécessaire d’être hérétique ?   Aujourd'hui à 23:04

Revenir en haut Aller en bas
 
Est il nécessaire d’être hérétique ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Calcul du nombre de sujet nécessaire
» Ethique appliquée, mal nécessaire ou effet de mode ?
» Le mal est-il nécessaire ?
» Ce qu'il est nécessaire de se procurer pour l'épreuve de TC?
» "Il vous est nécessaire de pouvoir faire appel à Moi," nous dit Jésus !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: VOIE SINISTRE :: Philosophie occidentale-
Sauter vers: