Forum sur le dissentiment spirituel et la Voie Sinistre
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 AGHORA - visions et interrogations - I -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: AGHORA - visions et interrogations - I -   Mer 28 Mar - 17:32


LA VOIE D'AGHORA - visions I -

La voie d'aghora représente l'apothéose du tantra.

Il s'agit d'une tradition qui remonte à plusieurs milliers d'années et fondée par Brahma Giri, disciple de Goraknatha.

Cette voie consiste à la transformatio énergétique de l'obscurité en lumière, le passage de la personnalité individuelle à la lumière de l'absolu.

Il se pourrait que l'absolu soit au-delà de toute conception humaine, de toute définition, de toute limitation, qu'on ne puisse l'enfermer dans aucun concept humain, et que les mots, le mental, l'égo, le cerveau humain, ne puisse le concevoir :

Ce passage necessiterait une mutation, une transformation, une alchimie peut-être, un redimensionnement, autrement dit le passage d'un état à un autre, pour arriver de l'humain à la divinité et peut-être au-delà.

Aucune conception humaine ne pourrait le définir correctement, et toute tentative humaine ne ferait que le carricaturer, le limiter, le travestir, le dénaturer.

En attendant, nous pouvons continuer à écrire des tonnes de livres, seule l'expérience de la vie, au travers d'une succession ininterrompue et fulgurances et d'illuminations successives à l'exemple des descripitions et de l'enseignement donné par lalita devi, le Maitre tantrique immortel féminin rencontré
par daniel Odier, tantrika, nous ferait approcher une possibilité de condition et de vie divine ou tous les opposés, tous les contraires se rencontrent et s'assemblent de nouveau afin de réaliser l'Unité et la complétude :

Chaque instant de notre vie,
toute action,
toute inaction, ou plutot la voie du non agir, qui est aussi une autre forme d'action et de décision,
tout vide,
toute plénitude,
toute rencontre,
toute solitude,
tout bonheur,
toute tristesse,
toute absence,
toute présence (à soi et à l'autre qui est un autre soi-même)
tout plaisir,
toute souffrance,
toute curiosité, tout intérêt, ou
toute indifférence et détachement,
ou tout attachement,
toute odeur et
toute anesthésie,
toute son et
tout silence,
tout plein et
tout vide,
tout ordre et
tout chaos,
toute lumière et
ténèbre,
toute haine et
tout amour, etc etc etc et l'on pourrait continer à l'infini..... Mais revenons à la voie des aghoris :

L'aghori est l'adepte d'une discipline spirituelle appelée aghora.

C'est un adorateur de Shiva, un conquérant de la mort.

purnaham - visions d'aghora - 28-03-2007

Question de purnahm: je souhaiterais savoir s'il y a parmi vous des personnes engagées dans un processus de mutation, de divinisation de leur être et d'immortalisation et quel est leur cheminement et leur pratique, je pense que celà pourrai interresser pas mal de personnes sur ce forum.
Merci d'avance.




Dernière édition par le Dim 1 Avr - 9:11, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sathiel
Admin
Admin


Nombre de messages : 209
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: AGHORA - visions et interrogations - I -   Mer 28 Mar - 20:07

Citation :
Il se pourrait que l'absolu soit au-delà de toute conception humaine, de toute définition, de toute limitation, qu'on ne puisse l'enfermer dans aucun concept humain, et que les mots, le mental, l'égo, le cerveau humain, ne puisse le concevoir

Ne pourrait on pas comparer cela avec la vision occidentale du Chaos, au sens premier du terme?

Citation :
Ce passage necessiterait une mutation, une transformation, une alchimie peut-être, un redimensionnement, autrement dit le passage d'un état à un autre, pour arriver de l'humain à la divinité et peut-être au-delà.

C'est exactement a vision que je développe dans "l'approche des Ténèbres" mais j'aime bien la version alchimiste du Solve et Coagula (sel = inconscient, Sulfure = Ego et Mercure = Soi). L'alchimie etant l'état de passage du Sel au Mercure...De l'inconscient au Soi
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dissentiment.zeblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AGHORA - visions et interrogations - I -   Jeu 29 Mar - 9:48

Citation :
Ne pourrait on pas comparer cela avec la vision occidentale du Chaos, au sens premier du terme?
Dans le sens premier, si tu veux parler de confusion et de néant précédant le monde, oui et non.

Pour moi il existe au-delà de tout quelque chose qui ne peut pas être défini en totalité avec des mots, avec le mental, mais qui est une Force, une Energie consciente, intelligente et organisée que les êtres humains ont appelé Dieu, et que j'appelle la Source Ultime, Sources de toutes les sources, qui est à l'origine du Cosmos Omniversel, qui est à l'origine de tout, et possède toutes les caractéristiques que l'on pourrait donner à un Etre Suprême, dont l'omniprésence, omniscience, et omnipotence.

Si tu veux parler de la définition du Chaos dans le Chaos Magick qui est le vide où toute chose existe et où toute chose est possible oui, et non puisque celà peut signifier à la fois le Tout et le Rien, le plein et le vide, et que finalement chaque Magicien peut y mettre la croyance qui lui convient le mieux (dans un but utilitaire et avec la possibilité de changer de croyance dans le système du Chaos Magick).

Dans ma démarche, je ne souhaite être enfermé dans aucun système, même si ma perception et mes croyances évoluent au fur et à mesure de mes prises de consciences successives.

Je n'ai pas une démarche scientifique, puisqu'il s'agit de croyances basées sur ma propre intuition.

Ma vision n'a aucun rapport avec les définitions et la thérorie du chaos et d'un quelconque système donné par les scientifiques actuels puisqu'elle est essentiellement intuitive et que je recherche essentiellement les réponses à l'intérieur de moi-même.


Citation :
C'est exactement a vision que je développe dans "l'approche des Ténèbres" mais j'aime bien la version alchimiste du Solve et Coagula (sel = inconscient, Sulfure = Ego et Mercure = Soi). L'alchimie etant l'état de passage du Sel au Mercure...De l'inconscient au Soi


Cette version alchimique est très interessante, elle me parle aussi. dans le sens où elle suppose à la fois transformation, évolution, et mutation de l'être humain.

Cordialement
En unité
purnaham


Dernière édition par le Ven 30 Mar - 21:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sathiel
Admin
Admin


Nombre de messages : 209
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: AGHORA - visions et interrogations - I -   Jeu 29 Mar - 10:02

En fait je pensais plus au Chaos dans le sens ou je l'envisage comme figure de ce que l'on appelle en occident Satan :


"Personnellement, je pense que Satan, ou le Prince des Ténèbres du monde objectif se définit par une opposition : tout ce qui nous dépasse mais qui ne s’intéresse pas a nous. Je m’explique. Au contraire de la RHP, la LHP ne croit pas à une entité divine qui permette à l’homme de se soustraire à ses propres responsabilités. En ce sens, si entité supérieure il y a elle doit être détachée de toute contingence humaine et ne définir aucune limite ou aucune morale. Bref elle ne s’occupe pas des hommes. Ensuite cette entité doit être dynamique, elle crée et elle détruit sans se soucier des conséquences, tel que le fait la nature et ce de façon inexplicable, elle échappe aux lois humaines, a la morale, a la condition des hommes, elle est par delà le Bien et le Mal, elle est l’Opposition pure : le Chaos. Le prince des Ténèbres du monde objectif est le « Chaos » et toute tentative de l’appréhender ne fait que changer les paramètres du Chaos, le rendant encore plus inapprochable."

Pour ce qui est de l'approche intuitive, je trouve la démarche intéressante et ai la meme. Tout univers Magick est présent en soi, le reste n'est que techniques...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dissentiment.zeblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AGHORA - visions et interrogations - I -   Jeu 29 Mar - 19:12

Pour répondre à ton dernier message, voilà ce que je perçois et ce que je ressens intuitivement, biensur je ne demande à personne d'adhérer à mes idées ou à mes croyances et il se pourait que ma compréhension actuelle du Cosmos, de l'Univers et de La source ne soit que roman, fiction et élucubration et ne corresponde pas à la réalité, donc tout ou partie pourrait être vraie ou ne pas être vraie du tout et je m'en excuse par avance, donc pour répondre à ton message :

Comment pourrait-il y avoir opposition venant de Quelque chose que nous ne pouvons définir ou appréhender avec des mots ou avec le mental puisque tout est issu de cet Inconnaissable ?

En fait c'est l'être limité, l'être de transition que nous sommes qui ne peut pas l'appréhender s'il se sert uniquement de son mental, et il est necessaire de dépasser l'intellect pour espérer, notamment par l'intuition, pouvoir appréhender et approcher intuitivement ce qu'Il pourrait être en réalité.

Peu importe le nom que nous lui donnons, je pense que nous parlons de la même chose, sous des aspects différents, peu importe la description, la vision, la croyance ou la perception que nous en avons puisqu'il est en réalité le Tout, les shivaïtes ne disent pas autre chose lorsqu'ils disent que tout est Shiva.

Dans la trinité hindoue nous avons un principe de création, de préservation et de destruction, symbolisés par Brahma le créateur, Vishnou le Conservateur et Shiva le destructeur.

Mais à un niveau plus élevé, pour une personne dont la divinité d'élection est Shiva, notamment dans la tradition du shivaïsme du Cachemire développée par Daniel Odier et par alain Daniélou en occident, Shiva devient l'Etre Suprême et il remplit ces trois fonctions de Création, Conservation et destruction et il est symbolisé par le danseur Nataraja, qui crée et détruit en permanence.

L'aspect antropomorphique de Shiva a été donné pour permettre à l'homme limité de pouvoir appréhender certains aspects métaphysiques, universels, et occultes, qui sont en fait des énergies en présence dans le Cosmos qui créent et détruisent en permance en obéissant à certaines lois qui ne concernent pas l'homme directement mais qui sont des lois cosmiques que l'homme subit et dont il peut se délivrer par lui-même s'il fait un travail d'individuation, de transformation, de conscience et de divinisation afin de sortir de la Matrice qui lui a été imposée et qui est avant tout une prison mentale et qui représente en réalité la Matrice du Cosmos et de l'Univers matériels.

En fait dans le Shivaïsme, Shiva représente le tout, le manifesté, le non manifesté, le Chaos, La lumière, le Grand Vide Supra-cosmique, le bien, le mal, la création, la destruction, la limitation et l'Absolu : C'est donc un système de croyance qui permet de réunir toutes les croyances et tous les opposés.

Il est à la fois totalement en dehors de l'humanité, puisqu'il est illimité, donc dans ce sens, je rejoins tout à fait ta vision, il ne s'occupe d'aucune contingence humaine, il n'a aucune morale, aucune limite, il ne s'occupe pas des hommes en particulier, Il crée et détruit, Il est totalement libre, il est au-delà du bien et du mal, Il échappe aux lois humaines, il correspond tout à fait à ta description en fait, sauf qu'il ne s'oppose à rien du tout.

Quant à l'être humain, il ne peut pas s'opposer à quelque chose qu'il ne peut pas comprendre et appréhender en totalité.

Par contre l'être humain, à l'exemple de lucifer, peut s'opposer aux hierarchies cosmiques et à un archonte comme jéhova et qui ne correspond pas à la Véritable Source Ultime, peu importe le nom, l'aspect ou la définition qu'on lui donne.

Ces hierarchies, ces archontes, ces créateurs de forme, ces régents cosmiques peuvent être tout à fait injustes vis-à-vis de l'être humain, voir même totalitaires, et nous pouvons et je dirais même que c'est de notre devoir de résister à ces forces et à ces êtres qui peuvent développer des pouvoirs colossaux.

Intuitivement je pense qu'il existe une multitude d'Univers à l'Intérieur du Grand Tout, que je décris comme le Cosmos Omniversel, et que ces Univers obéissent chacun à des lois particulières qui peuvent différer d'un Univers à un autre.

C'est la raison pour laquelle l'être humain doit développer en lui sa propre divinité Primordiale androgyne, et devenir lui-même un dieu, pour s'affranchir des lois de tel ou tel Univers et devenir un être libéré capable de voyager d'un Univers à un autre, et décider de séjourner dans l'Univers qui lui convient.

D'autre part, lorsque nous serons des dieux, nous pourrons à notre tour devenir des créateurs de forme, et créer à notre tour des Univers fonctionnant à partir des lois que nous aurons impulsés nous-mêmes au moment même ou nous aurons "pensé" notre Création.

Mon intuition me dicte également que c'est ce qui a du se passer pour notre Univers, à savoir que les "lois" qui le régissent ont du être "pensées" en même temps que la Création de celui-ci.

Et il se pourrait bien que ceux qui ont crée notre Univers matériel (n'oublions pas qu'il existe un nombre Infini d'Univers différents à travers le Cosmos Omniversel et que la Source Ultime est encore au-delà de tous ces Univers matériels et est essentiellement spirituelle) ne s'en occupent plus directement et qu'ils ont délégué toute une hiérarchie cosmique pour s'en occuper, et en assurer la régence, voire même la police.

C'est à cette matrice de l'Univers matériel et à ses regents que nous pouvons nous opposer et nous rebeller et désobéir, mais la meilleure façon de le faire c'est de devenir le plus rapidement possible des dieux, car leur rôle est notamment de faire appliquer les lois que les créateurs de notre Univers Matériel ont instaurées au moment de la création de celui-ci, et ils ne nous ont rien épargné depuis la nuit des temps, et celà a entraîné une multitude d'injustices et de souffrances pour notre humanité victime de lois totalitaires qui lui ont été imposées (même si celà ne doit pas nous empêcher de prendre nos responsabilités, mais celà ne doit pas nous ôter non plus le bénéfice de circonstances atténuantes et permettre le rétablissement de plus de justice) et lorsque nous nous opposons individuellement et collectivement à leur autorité et que nous nous rebellons, nous en subissons les conséquences néfastes, car notre monde est régi par des lois coercitives et repressives qui ont été préétablies au moment de la création de notre Univers, sans tenir compte de l'évolution de conscience qui a eu lieu depuis pour notre humanité, et c'est ce qui explique en partie qu'elles ne sont plus adaptées à notre monde actuel et que nous vivons dans le désordre, le chaos, l'incompréhension et la désolation dans une révolte qui ne sait plus se manifester de façon constructive comme elle devrait le faire, par une nouvelle mutation de conscience.

A côté de celà, il y a sur un plan humain, les complices et les collaborateurs d'un univers régi par des lois totalitaires, et c'est ce qui rend notre monde encore plus invivable et insupportable pour tous les êtres humains vivant une phase de mutation, de transformation, d'éveil, et prennent conscience peu à peu de l'aberration du monde qui les entoure et qui souhaitent s'en libérer.

Il n'est pas étonnant non plus que le sort des rebelles soit semé d'embuches, d'épreuves, comme si on cherchait à tout prix à leur barrer la route au lieu de les aider dans leur tentative d'élévation et de libération.

Mais c'est une autre histoire.

Purnaham - 29 -03-2007
en Unité et totalité
Revenir en haut Aller en bas
Sathiel
Admin
Admin


Nombre de messages : 209
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: AGHORA - visions et interrogations - I -   Ven 30 Mar - 10:12

Excellent raisonnement!

Citation :
Intuitivement je pense qu'il existe une multitude d'Univers à l'Intérieur du Grand Tout, que je décris comme le Cosmos Omniversel, et que ces Univers obcissent chacun à des lois particulières qui peuvent différer d'un Univers à un autre.

Pourrais-t'on adapter ton idée a l'humain. A savoir différents univers = différents plans de conscience avec comme source ultime, le Soi. En ce sens l'homme serait le Dieu de son propre univers. A lui de le régir et de l'organiser , a lui de créer par son imaginaire et a lui de modifier ensuite le monde objectif en fonction de son univers subjectif. L'homme serait alors un Grand Tout subjectif a l'intérieur du Grand Tout objectif et le but serait l'adéquation des deux univers ?


Dernière édition par le Sam 31 Mar - 14:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dissentiment.zeblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AGHORA - visions et interrogations - I -   Ven 30 Mar - 23:39

Citation :
Pourrais-t'on adapter ton idée a l'humain. A savoir différents univers = diffeérents plan de consciences avec comme source ultime, le Soi. En ce sens l'homme serait le Dieu de son propre univers.

Tout à fait.

Intuitivement, je te donne ce que j'ai dans l'instant :

L'homme est une divinité qui s'ignore, en réalité il est lui-même un Cosmos Omniversel, constitué d'une multitudes d'Univers fonctionnant et régis par des lois particulières, qui ont chacune un objetif précis, et celà à l'infini, ces Univers obéissent à des lois omnidimensionnelles, du plus dense au plus matériel.

Au niveau du Macrocosme, nous avons exactement le même Omnivers, et peut-être que nous avons au-delà une multidude d'omnivers.

Il existe un mantra bouddhiste qui s'intitule Le "Soutra du Coeur" :

Om gate, gate paragate, parasam gate, bodhi svaha !

qui signiifie : "qu'il soit transcendé au-delà, au-delà de l'au-delà, par delà tous les au-delà, afin que soit la sagesse ou l'illumination".

Au fur et à mesure que l'être humain s'éveille, il atteint une série d'illuminations successives, qui lui permettent d'appréhender peu à peu l'infini de l'Univers, puis de L'Omnivers, et au-delà, de tous les Omnivers, et peut-être au-delà :

Celà signifie que l'évolution de la conscience à travers les illuminations successives est infinie et ne prend jamais fin.

Celà signifie que l'energie suprême que les hommes ont appelé Dieu évolue également de la même façon et à l'infini.

Au fur et à mesure que la conscience de cette énergie évolue, elle construit de nouveaux Univers, qui forment finalement un nouvel Omnivers et ainsi de suite.

En fait il s'agit d'un Jeu, les mystiques et les métaphysiciens l'appellent le jeu du divin, car il y a une Création constante par le rêve et par la pensée Créatrice, et l'utilisation de cette merveilleuse Energie Créatrice que les êtres humains ont identifiée et expérimentée en tant qu'énergie sexuelle et que le tantra a sacralisée, car il s'agit d'une Energie qui descent dans les Univers matériels depuis la Source Originelle ou Source Ultime et qui remonte ensuite de nouveau jusqu'à La Source Ultime.

Au fur et à mesure de ses illuminations et de son éveil, l'être humain se rend compte qu'il devient le créateur de sa propre réalité, qu'il peut lui aussi devenir un créateur, à l'image de la divinité Suprême, ou de l'Ultime réalité, ou de la Conscience Suprême, ou de Shiva, peu importe le nom qu'on lui donne et de l'apparence et des orientations en fonction de nos croyances et de nos affinités.

Celà représente un terrible secret, et on comprend pourquoi il y a eu confrontation, désaccord, et dilemne entre le Serpent de la genèse qui voulait permettre à l'homme à travers le symbolisme de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, de devenir comme Dieu lui-même, en consommant le fruit et Yahvé, qui avait formellement défendu la consommation du fruit défendu, et a chassé de l'Eden le "couple originel" lorqu'il apprit que celui-ci n'avait pas respecté la loi d'interdiction qu'il avait instaurée.

A travers tout le symbolisme de cet épisode de la genèse, évidemment il y a une vérité occulte qui se dévoile et nous éclaire au fur et à mesure que l'on se rapproche du mythe de Lucifer (et plus particulièrement la Confrérie du Serpent) qui souhaitait donner à l'homme la Connaissance qui l'affranchirait en devenant à son tour une divinité, en opposition et en confrontation avec le groupe de Yahvé, qui souhaitait maintenir l'homme dans un état d'ignorance pour mieux le controler, le diriger, le manipuler et l'asservir et éviter qu'il devienne son égal en devenant à son tour un Créateur autonome et éclairé.

Quoi qu'il en soit, et malgré l'opposition de Yahvé, l'être humain est en train de devenir un Créateur de forme, par l'aquisition et les progrès de la science qui lui permet à son tour d'utiliser et de manipuler l'adn.

Par contre, ce qu'il n'est peut être pas inutile de spécifier, c'est que l'être humain, au fur et à mesure qu'il développe sa science matérialiste, a également le droit et le devoir de développer sa conscience en évoluant sur le plan global et spirituel, sous peine de créer un terrible déséquilibre destructeur, représentant en fait une dysharmonie entre les plans matériels et spirituels ou subtils qui représentent en fait des énergies qui doivent trouver un équilibre, et qui peut être fatal à l'homme au fur et à mesure qu'il développe une science sans conscience.


C'est cet aspect précis, qui permet sinon d'approuver, du moins de comprendre la position de Yahvé, qui craignait une évolution trop rapide pour le groupe d'êtres humains originels symbolisé par adam et eve, peut-être par peur pour le mauvais usage qu'en ferait l'homme pour lui-même mais également pour le danger que celui-ci pourrait représenter pour les hierarchies cosmiques par une mauvaise utilisation de "la science du bien et du mal" nouvellement acquise.
Citation :
A lui de le régir et de l'organiser , a lui de créer par son imaginaire et a lui de modifier ensuite le monde objectif en fonction de son univers subjectif. L'homme serait alors un Grand Tout subjectif a l'intérieur du Grand Tout objectif et le but serait l'adéquation des deux univers ?

Je pense que nous sommes très proches, mais intuitivement, toujours en puisant en moi-même, voilà la réponse qui me vient, et qui confirme ce que je viens d'expliquer plus haut :

En réalité l'être humain qui arrive au stade de divinité devient lui-même le Créateur de sa propre réalité, d'abord parce que tout ce qui lui semble être à l'extérieur de lui-même, lorsqu'il est encore dans l'illusion est en réalité à l'intérieur de lui-même, donc lorsqu'il pénètre en lui, il peut créer une nouvelle réalité qui finira par se manifester à l'extérieur de lui-même :

Je vais donner un exemple précis, quelqu'un qui souhaite obtenir la paix autour de lui, construire un monde de paix, doit d'abord trouver la paix en lui-même avant de pouvoir espérer la voir se manifester dans le monde phénoménal, à l'extérieur de lui-même, qu'il s'agisse de son environnement immédiat, ou même de la paix dans le monde.
Pour que cet acte créateur de Paix puisse se réaliser au niveau mondial, celà necessite la participation et la collaration d'un groupe d'être humains, ayant les mêmes aspirations de paix, de sérénité et de dialogue par exemple.

On touche un autre aspect très important, notamment au niveau magique de la science des égrégores, et de leur puissance phénoménale, lorsque des milliers voir des millions d'être humains, se regroupent, même en pensée en émettant les mêmes énergies de foi, de croyances, ou de volonté.

Par contre à un niveau individuel, celà va dépendre uniquement de nous et éventuellement de notre environnement immédiat, qui devra collaborer à la manifestation et la réalisation de notre volonté créatrice de paix, pour utilliser toujours le même exemple.

Ultimement, je pense qu'il n'y a aucune différence entre le grand Tout du Cosmos Omniversel et le Soi, et que l'autre-Soi n'est qu'un autre Soi-même, autrement dit nous sommes le Tout, il n'y a aucune séparation.

Simplement ce qui se passe, c'est que le Soi a choisi de vivre une expérience particulière limitative en tant qu'être humain pour des raisons évolutives dont l'égo et le mental n'a pas forcément conscience, pour pouvoir vivre ce type d'expérience sans aucune interférence.

Quelquefois nous avons l'impression que nous avons une emprise et que nous pouvons changer notre réalité extérieure et d'autres fois nous nous sentons impuissants et nous réalisons combien notre condition et notre incarnation humaine fait de nous des êtres limités, mais en réalité il s'agit également d'une illusion du mental, car ce que nous vivons, les êtres que nous cotoyons, les expériences limitatives que nous vivons, et l'expérience de l'incarnation, représentent un choix et une création de notre partie divine ou ultime ou le Soi, peu importe le nom que nous lui donnons et notre façon de l'appréhender soit en tant que partie "divine" à l'intérieur de soi-même, complètement indépendante et autonome, lorsque nous cherchons à devenir nous même des dieux, soit la croyance en une divinité extérieure à nous-même et qui prend la forme de telle ou telle divinité, mais en réalité, c'est nous-même qui crééons une forme qui prend vie et qui peut se manifester sous l'aspect d'une divinité intelligente avec laquelle nous pouvons communiquer personnellement comme c'est le cas de certains mystiques, saints ou prophètes comme Ramakrishna avec la Déèsse kali qui pour lui était la meilleure représentation de la divinité Suprême qui soit et qu'il puisse réaliser et concevoir.


Voilà pour aujourd'hui,
j'espère ne pas avoir été trop long et je m'en excuse par avance.

En Unité et totalité.
purnaham - 30 03 2007


Dernière édition par le Sam 31 Mar - 18:03, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sathiel
Admin
Admin


Nombre de messages : 209
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: AGHORA - visions et interrogations - I -   Sam 31 Mar - 14:37

Ce n'est jamais trop long lorsque c'est intelligent.

Pour ce qui est le la première partie nous sommes entièrement d'accord et ce que tu appelle " Illumination", je le nomme "Apocalypse" (du Grec Apocalypsy signifiant révélation).

Je voudrais revenir sur une notion qui me paraît particulièrement intéressante: les égrégores. Tu dis, et je suis entèrement d'accord avec toi, que les égrégores de groupes sont extrêmement puissants car extrêmement chargés et la notion même de Dieu est un égrégore puissant car chargé depuis des siècles et par toutes les fois du monde (Islam, Christiannisme ou Judaisme...) car même si la démarche diffère selon les religions révélées, la notion et donc l'égrégore ultime: Dieu, reste le même.

Maintenant je souhaiterai avoir ton avis sur la question de la possibilité de créér un égrégore personnel, un égrégore du Soi divin et quel serait alors sa puissance ou son utilité en comparaison des égrégores de groupe?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dissentiment.zeblog.com
Invité
Invité



MessageSujet: Re: AGHORA - visions et interrogations - I -   Sam 31 Mar - 20:46

Je puise en moi pour répondre à ta question, voici ce que je peux te donner pour l'instant, j'espère avoir répondu, même partiellement, je n'ai pas la prétention de pouvoir donner ici une réponse complète et je m'en excuse par avance, ainsi que pour les erreurs éventuelles, tout ceci est peut être un reflet de la connaissance ou n'est peut être que le reflet d'une illusion:

En général, lorsque l'on parle d'égrégore, il s'agit d'une création collective d'être reliés entre eux par une ou plusieurs croyances, et qui émettent une qualité vibratoire particulière et une puissance en relation avec le nombre plus ou moins important des êtres regroupés physiquement, ou même en pensée, ou formant un groupe ou une fraternité spirituelle ayant les mêmes croyances, le même idéal, les mêmes affinités et correspondant également à un rayon particulier dans la hiérarchie Cosmique, comme par exemple l'énergie de Pouvoir et de puissance ou et l'énergie d'Amour et de dévotion.

L'égrégore ainsi formé peut correspondre et être défini par tout ou partie de ces aspects à prendre en compte pour définir et identifier un égrégore.
Ce qui se passe en général pour un égrégore collectif, comme par exemple un égrégore religieux, c'est qu'il est constitué d'une masse de gens qui alimentent cette force par leur foi, leur ferveur, leur pratique de groupe, leurs prières, mais elle ne le font pas consciemment, il s'agit donc d'un égrégore formé par une masse de personnes inconscientes du processus en cours et des énergies en action qui vont alimenter l'égrégore de mysticisme et de dévotion (pour donner un exemple d'égrégore).

Ensuite cette force, cette énergie, cette vibration collective est utilisée sur les plans astraux et mentaux et devient un véritable pouvoir utilisé par des initiés qui travaillent au niveau visible ou invisible (les initiés qui se trouvent sur le plan subtil comme l'astral par exemple), et au sein de différentes loges, pour obtenir tel ou tel effet envisagé qui peut être variable selon la finalité et les buts recherchés par la Loge, celà peut être la recherche et l'acquisition de pouvoirs, de domination, d'aide pour soi, pour autrui, dans un but de manipulation, de contrôle mental, ou pour des raisons purement altruistes et désinteressées mais c'est rarement le cas sur notre terre car les intelligences de service totalement altruistes, ne sont pas le plus grand nombre et en majorité, surtout sur les plans matériels denses.
En général, les religions actuelles ne vont pas au-delà du plan mental, c'est la raison pour laquelle elles sont aussi incomplètes, partiales, truffées d'erreurs de jugements, et d'erreurs tout court, insatisfaisantes et insuffisantes dans leur action, dans leur prolongement, dans leur aspect moralisateur, et leur étroitesse d'esprit, pour ne parler que de quelques aspects qui les caractérisent comme autant d'imperfections, même si elles correspondent à l'évolution de beaucoup de gens encore sur notre planète et pour lesquels cette forme de croyance convient et il leur paraitrait tout à fait inutile pour eux d'aller plus loin, en explorant par exemple l'aspect hermétique, ésotérique et la signification occulte des enseignements religieux exotériques, d'ailleurs la majorité des êtres humains ne s'en préoccupent pas, même s'il y a quand même une évolution depuis quelques années, de plus en plus de gens s'interessent à l'occultisme, à l'ésotérisme, à la sorcellerie, aux nouveaux sytèmes de guérison, et au Cosmique notamment.

Sur la plan individuel, la puissance de l'égrégore dépend de l'évolution de l'âme et de sa force, de la puissance de l'esprit, autrement dit de l'évolution de la personne, non pas sur le plan formel, mais au niveau intemporel, éternel et internel, du point de départ de la création égrégorique, autrement dit s'il s'agit d'un égrégore alimenté au niveau astral, mental, surmental, causal, spirituel et divin, voir tout ou partie de ces différents niveaux.
Plus on alimente l'égrégore à un niveau subtil plus sa sphère d'influence et d'action pourra atteindre des niveaux élevés sur le plan cosmique et pourra également intervenir au niveau humain, en particulier lorsque l'on souhaite résoudre un problème mais à partir du domaine du causal, par exemple résoudre un problème physique en s'attaquant non pas directement au niveau physique, mais au niveau de l'origine du problème, autrement dit le plan causal.

Donc il est préférable de développer et d'agir à partir d'un égrégore spirituel et divin pour une action qui soit la plus harmonieuse et la plus complète qui soit, puisqu'elle ne se situe plus sur le plan du mental, mais va agir à partir du monde causal, voir même au-delà, donc elle solutionne et développe une action en agissant sur la source du problème ou l'énergie la plus subtile qui permet de traiter tel ou tel problème ou champ d'action d'une façon globale, complète, et durable.

Le seul inconvénient, c'est que cette action est beaucoup plus lente à se réaliser puisqu'il faut ensuite attendre que l'intention se réalise, et celà necessite une descente des énergies égrégoriques spirituelles jusqu'au plan de la matière dense :

Celà necessite donc beaucoup plus de patience, mais c'est nettement préférable à une descente d'énergie qui viendrait par exemple du plan astral, et qui ne permettrait pas de réaliser une action complète, durable, et globale comme je l'ai précisé plus haut pour une descente d'énergie issues des plans spirituels ou divins.
En général, lorsque l'on souhaite agir sur le plan humain, il est necessaire de trouver un équilibre entre tous les plans concernés que je viens de citer, pour obtenir une action harmonieuse, durable, et qui permet de résoudre un problème ou avoir une action sur tel ou tel champ d'expérience en travaillant sur le monde des causes.

L'idéal encore une fois, n'est pas tant d'aquérir une puissance et de développer un égrégore puissant qui serait en dehors de soi et qui pourrait se présenter comme totalement disharmonieux, voir même destructeur et dangereux pour soi et pour autrui, en particulier si nous n'avons pas émis une clarté d'intention suffisante, mais d'avoir accès à la partie divine qui est en nous que l'on peut effectivement identifier avec le Soi divin, et le laisser agir en fonction de l'expérience ou l'action, ou l'intervention recherchée et après lui avoir exposé notre intention par des mots, en pensée, en méditant sur celle-ci afin de bien la clarifier.

La meilleure solution que je perçois, pour éviter de créer un égrégore inefficace, voir même inutile ou disharmonieux, c'est de communiquer avec notre partie divine, de la faire vivre quotidiennement, de lui parler comme à un ami, en lui prodiguant de l'amour, cette partie divine est en nous, c'est une partie de nous-même qui est infiniment intelligente et omnisciente et qui sait absolument tout sur nous et sur le monde qui nous entoure, c'est une partie qui n'a aucune limite, c'est" L'INFINITE BEING", totalement omnisciente, omniprésente, et omnipotente.
C'est exactement ce que fait le mystique et l'initié de "la voie de la main droite" individuellement lorsqu'il s'adresse à son Ishta devata (divinité d'élection dans la tradition hindoue) qui peut prendre la forme qui lui convient le mieux, avec laquelle il se sent le plus en affinité, en confiance et à laquelle il s'en remet quotidiennement avec soumission, dévotion et le lacher prise necessaire, qui lui permet d'obtenir cet état particulier de sérénité, de relaxation profonde, de silence intérieur, qui lui permet finalement d'atteindre, au fur et à mesure de son ascèse, cette partie divine qui est en lui, et qu'il avait pris pour un Etre Suprême totalement en dehors de lui, dans les cieux ou dans l'Univers Cosmique, alors qu'elle était logée au plus profond de lui, dans le Soi divin, finalement il atteint l'état de réalisation divine lorsqu'il "se fond" en Shiva ou en kali, ou toute autre divinité d'élection correspondant à sa croyance, à sa dévotion et à son ascèse quotidienne.
Pour l'initié de la main gauche, il s'adresse au noyau divin, la partie la plus secrète et la plus profonde qui est en lui, et qui est Dieu en réalité, mais il réalise d'emblée qu'il ne sagit pas d'autre chose que lui-même, c'est la raison pour laquelle on définit la voie de la main gauche, comme une voie de connaissance, gnostique et ésotérique, car l'initié ou l'adepte recherche avant tout une voie de connaissance et non la voie du mysticisme, de la dévotion et de la soumission à une entité extérieure, à un dieu qui serait en-dehors de lui-même, il a réalisé que tout est en lui, et il pratique sa sadhana en fonction de la connaissance acquise au fur et à mesure de sa recherche et de son éveil en ayant conscience qu'il n'y a pas de divinité en dehors de Soi, conformément à l'enseignement ultime de la tradition tantrique, peut importe le nom qu'on lui donne.

Comment s'y prend-il ?
Je vais parler de la méthode utilisée dans la tradition tantrique correspondant à l'utilisation des mantras en sanskrit :

Par exemple, pour quelqu'un qui veut devenir Shiva ou la Déèsse, au lieu d'exprimer sa soumission envers le Dieu ou la déèsse, il pourra réciter et utilser le mantra suivant, le plus souvent possible, et journellement :

SHIVO'HAM : qui signifie je suis Shiva, pour celui qui désire réaliser et devenir lui-même Shiva qui est Dieu.

OM SA HAM : qui signifie je suis la déèsse, pour celui qui souhaite réaliser la déèsse qui est en lui et qui est Dieu également.

Il s'agit d'une voie de non dualité, où tous les opposés se rejoignent, et où on ne sépare plus rien, qu'il s'agisse des ténèbres et de la Lumière, ou de la notion humaine de bien et de mal, afin de retrouver l'Unité.

Le tantrika doit pouvoir voyager aisément et indifféremment du plan physique et matériel le plus dense jusqu'aux plans les plus subtils de l'Univers spirituel et divin, et au-delà.

Avec mes remerciements
et en intention.
purhaham - 31-03-2007


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: AGHORA - visions et interrogations - I -   Aujourd'hui à 12:34

Revenir en haut Aller en bas
 
AGHORA - visions et interrogations - I -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Révisions oral
» Prévisions de l'hiver 2010-2011
» Projet de prévisions hebdomadaires dans un journal.
» Révisions brevet : Géographie
» Révisions: qu'avez-vous fait pour les examens aujourd'hui?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: VOIE SINISTRE :: Philosophie orientale-
Sauter vers: