Forum sur le dissentiment spirituel et la Voie Sinistre
 
AccueilPortailFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Satanisme et limites

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Sathiel
Admin
Admin


Nombre de messages : 209
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Satanisme et limites   Ven 16 Mar - 10:47

La doctrine ou philosophie sataniste sous tendant que l'individu doit se libérer en brisant les dogmes (religieux, moraux, sociaux...) qui l'entourent pour atteindre sa pleine individualité, pensez vous qu'il y ait une limite dans le champs d'action menant a cette libération (La Liberté des uns s'arrete là ou commence celle des autres...) ou que tous les moyens sont permis, meme ceux défiant les lois sociales établies ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dissentiment.zeblog.com
kaëli
Membre
Membre


Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: Satanisme et limites   Sam 17 Mar - 9:17

Une idée comme ça vite fait:
Atteindre sa pleine individualité ne signifie pas avoir un ego démesuré et écraser les autres selon moi. Si chacun faisait pareil, on se marcherait vite dessus à mon avis... Plutôt se connaitre et se reconnaitre en tant qu'individu. Donc savoir accepter ses limites, on peut les repousser mais pas les anihiler je pense.
Et si la libération peut comporter une part de violence et de rébellion, le liberté, elle, est le but atteint et sous-entend une certaine harmonie. D'ailleurs je m'aperçois que je ne parle pas pour une doctrine sataniste, ni même religieuse, mais en général geek
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leboucchaman.actifforum.com/
Sathiel
Admin
Admin


Nombre de messages : 209
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Satanisme et limites   Sam 17 Mar - 10:03

kaëli a écrit:
Une idée comme ça vite fait:
Atteindre sa pleine individualité ne signifie pas avoir un ego démesuré et écraser les autres selon moi. Si chacun faisait pareil, on se marcherait vite dessus à mon avis... Plutôt se connaitre et se reconnaitre en tant qu'individu. Donc savoir accepter ses limites, on peut les repousser mais pas les anihiler je pense.

Je te rejoins complètement sur le sujet, satanisme ne signifie pas culte de l'Ego mais bien du Soi. Maintenant certains groupes satanistes radicaux pronent l'utilisation de la terreur et de l'écrasement des "faibles" comme moyen de changer la société et de faire naitre l'"Ubermensch" ou l' "Homo Galacticus", le nouvel homme libéré. Intellectuellement parlant, l'idée peut se tenir (changement des mentalités par le choc) mais en réalité celà n'a pas beaucoup de sens me semble t'il. La science a deja prouvée que les électrochocs ne guérissaient pas les malades et je vois mal comment la terreur pourrait amener un nouvel homme. Nous avons vu avec le 9/11 que cela n'á fait que radicaliser les positions et exciter les extremisme religieux... mais je ne pense pas que cela est vraiment libérer líndividualité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dissentiment.zeblog.com
kaëli
Membre
Membre


Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: Satanisme et limites   Sam 17 Mar - 20:28

nah, ça c'est la soif de pouvoir. se servir de la terreur pour alimenter les plus gourmands... un mouvement collectif et non individualiste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leboucchaman.actifforum.com/
BOB56
Arrivant
Arrivant


Nombre de messages : 9
Age : 45
Localisation : Lorient
Date d'inscription : 20/03/2007

MessageSujet: Re: Satanisme et limites   Mer 21 Mar - 2:37

kaëli a écrit:
nah, ça c'est la soif de pouvoir. se servir de la terreur pour alimenter les plus gourmands... un mouvement collectif et non individualiste.

-> une vision du communisme style moscou . coucou kaëli .

pour répondre au sujet de Sathiel , je pense que la plupard des gens deviendront un peu "sataniste" . le pouvoir des 3 grands clergé (juif-chrétien-islam) se casse la gueule depuis longtemps . mtn le peuple a choisit la logique et la science comme nouveaux "dieux" qui eux apportent des réponses et un meilleur style de vie . les religions ont détruits la sexualité des humains , mais la science , elle , nous dit de mettre des capotes et roule ma poule Razz
alors oué la connaissance et la science ont libérés les humains , je veux dire que sans passer par le satanisme , les humains deviennet de plus en plus individualiste et libre . j'irais jusqu'a dire meme que les commandements de Mister Lavey sont ringards à coté du style de vie que nous offres la société républicaine et laîque de maintenant .
non Question
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
kaëli
Membre
Membre


Nombre de messages : 43
Date d'inscription : 16/03/2007

MessageSujet: Re: Satanisme et limites   Mer 21 Mar - 8:53

Je viens de penser à quelque chose en relisant cette phrase:
Citation :
Maintenant certains groupes satanistes radicaux pronent l'utilisation de la terreur et de l'écrasement des "faibles" comme moyen de changer la société et de faire naitre l'"Ubermensch" ou l' "Homo Galacticus", le nouvel homme libéré.

A propos de l'écrasement des faibles, dans tout ce qui est vivant c'est la loi du plus fort, que ce soit animaux, plantes etc. Mais si l'être faible ne survit pas naturellement, ce n'est pas par écrasement, seulement par manque de force et de résistance. Une sorte de sélection naturelle.

Sinon pour la soif du pouvoir, c'est de ça dont je voulais parler:


Citation :
Nous avons vu avec le 9/11 que cela n'á fait que radicaliser les positions et exciter les extremisme religieux... mais je ne pense pas que cela est vraiment libérer líndividualité...

C'est pas faux ta comparaison avec le communisme, Bob56.
Mais finalement on dirait qu'il est bien difficile de détacher satanisme et politique dans la mesure où on veut changer la société. Là j'ai un peu du mal à suivre, puisqu'au départ on parle bien d'individualité, de libération du Soi, le concept du satanisme dit moderne si j'ai bien compris. Il semble qu'on est obligé de tomber dans le collectif à un moment ou à un autre? Est-ce inévitable? Le satanisme au sens ou vous l'entendez ne peut-il être vécu de manière strictement individualiste?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leboucchaman.actifforum.com/
Sathiel
Admin
Admin


Nombre de messages : 209
Age : 43
Localisation : Paris
Date d'inscription : 13/03/2007

MessageSujet: Re: Satanisme et limites   Mer 21 Mar - 10:49

Citation :
mtn le peuple a choisit la logique et la science comme nouveaux "dieux" qui eux apportent des réponses et un meilleur style de vie .

Je suis assez d'accord avec ca et j'irais meme plus loin, le nouveau Dieu est l'Etat, le "plus froid des monstres froids" comme dirait Nietszche. Alors si les valeurs religieuses périclitent, les valeurs de l'Etat elles sont florissantes. Mais ne sont elles pas aussi asservissantes que les précédentes ? Nous payons encore le prix de 2000 ans de morale religieuse et meme si les choses vont mieux, le chemin est encore long. On nous parle sans cesse de liberté d'expression. Joli concept mais qu'en est il en réalité ? L'opinion publique se leve en masse si l'on fait un portrait de Mahomet dans la presse et on demande l'interdiction de sa publication... et les médias cédent... Bravo la "Liberté d'expression".

La logique est la science sont de faux amis, a mon avis... trop facilement détournables. Elles sont la base de la rationnalité, mais cette dernière n'est pas toujours raisonnable (cf le III Reich et son culte de la rationnalité ou le détournement scientifique comme le clonage ou l'eugénisme...).

Citation :
Mais finalement on dirait qu'il est bien difficile de détacher satanisme et politique dans la mesure où on veut changer la société. Là j'ai un peu du mal à suivre, puisqu'au départ on parle bien d'individualité, de libération du Soi, le concept du satanisme dit moderne si j'ai bien compris. Il semble qu'on est obligé de tomber dans le collectif à un moment ou à un autre? Est-ce inévitable? Le satanisme au sens ou vous l'entendez ne peut-il être vécu de manière strictement individualiste?

Tu as raison Kaeli en disant que le satanisme est déja une libération du soi. Mais nous ne vivons pas sur une ile déserte et donc nous intéragissons avec le monde qui nous entoure et vivons dans une société. Il existe donc deux solutions:
- Vivre seul et reclu pour libéré son individualité
- Vivre dans la société mais vouloir faire correspondre son monde parfait avec son monde objectif.

La première solution ne me parait pas bonne car elle nie "l'Actio". Le fait d'agir et de communiquer qui est essentiel a l'individu. Elle l'empeche de se développer complètement car elle oublie que l'homme est un "animal social".
La deuxième solution me parait meilleure car elle sous entend le dynamisme de projection du monde subjectif vers le monde objectif de l'individu. En ce sens elle est force de progrès dans le développement de l'individu (projection de la volonté et de l'imaginaire). Il ne s'agit pas ici d'univérsalisé des concepts, car ce serait retomber dans le dogme pur, mais bien de juxtaposer toutes les individualités ... Jolie utopie s'il en est...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dissentiment.zeblog.com
SorciereGitane
Modérateur
Modérateur


Nombre de messages : 66
Age : 46
Localisation : Québec
Date d'inscription : 14/03/2007

MessageSujet: Re: Satanisme et limites   Mer 21 Mar - 23:46

Pour moi la liberté ces asside parler a qui je veut peut importe ces coyance.
Je trouve que les gens qui écrse les plus faible sont des laches qui le font pour prétéger leur propre petit derrère....
L'église à pourrie la sexualité de l'homme et l'homme ces pourrie l'esprit.On est aussi devenu mentalement con dans notre évolution

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.sitego.fr/http://leboucchaman.actifforum.com/index.ht
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Satanisme et limites   Aujourd'hui à 23:02

Revenir en haut Aller en bas
 
Satanisme et limites
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 'Musique' gothique et satanisme
» Les limites orientales de l'europe
» Dieu mettra-t-il des limites au mal ?
» "Il ne devrait pas y avoir de limites aux recherches sur l'embryon"
» Satanisme et gothique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: SATANISME :: Satanisme "Traditionnel"-
Sauter vers: